Aller au contenu principal

Les JA du Gâtinais Est font coup double !

Les Jeunes Agriculteurs du Gâtinais Est, lauréats de l’édition 2017 du concours Bien dans mes bottes, se sont à nouveau imposés cette année. À la clé, un chèque de 3.000 €.

La remise du chèque a eu lieu lors du conseil mixte qui s’est tenu le 14 mai dernier à Égry.

Implanté à Beauvais (Oise), Isagri édite des logiciels pour les agriculteurs, les artisans et les commerçants. En 2018, l’opérateur a organisé la deuxième édition de son concours national Bien dans mes bottes. Comme l’explique Maud Lecomte, responsable commerciale, l’objectif était de répondre à la problématique suivante : « Vous êtes l’avenir de nos campagnes : montrez-le nous ! » Le concours s’adresse aux jeunes agriculteurs et le support utilisé est la vidéo. La première année, sept groupes avaient tenté leur chance. Cette année, ils étaient quinze : groupements d’éleveurs, groupements de JA, etc. Les vidéos devaient être postées sur les réseaux sociaux avant le 4 mars et les votes avaient lieu jusqu’au 20 mars. À la clé : un chèque de 3.000 € pour les vainqueurs (NDLR : 1.000 € pour les deuxièmes et 500 € pour les troisièmes). Or comme en 2017, ce sont les Jeunes Agriculteurs du Gâtinais Est qui l’ont emporté. «Je félicite les JA du canton ! » déclare Maxime Buizard-Blondeau, président des JA du Loiret.

Trois chemins possibles
Le mouvement a parfaitement fait jouer ses réseaux puisque la vidéo a enregistré 1.500 vues sur Youtube. Dix personnes ont été impliquées dans le projet. Parmi elles : Pierrick Pigot, président cantonal des JA du Gâtinais Est, Cédric Perdereau et Maxence Beets, administrateurs départementaux. « Déjà vainqueurs en 2017, nous remettions notre titre en jeu » indiquent les trois leaders. Cette année, le groupe avait réalisé une vidéo de quatre minutes. « Nous avons voyagé dans le temps à travers trois chemins possibles pour l’agriculture : deux pessimistes et un optimiste et désiré. » En l’occurrence, les circuits courts avec des commandes par smartphone et des livraisons par drone : viande, légumes, lait, etc. Commentaire de Clément Mercier, trésorier départemental : «Nous promouvons une agriculture à taille humaine :
installer des jeunes sur une grosse structure est impossible. »
Le projet nécessita une soirée pour écrire le scénario, deux demi-journées de tournage et dix heures de montage. Lors du conseil mixte qui s’est tenu le 14 mai dernier à Égry (lire par ailleurs), Maud Lecomte a remis un chèque de 3.000 € aux lauréats. La moitié de cette somme sera reversée aux instances départementales des JA. Quant à l’autre moitié, elle sera conservée par l’échelon cantonal. En 2017, l’argent avait servi à acquérir une MoissBatCross. L’enveloppe obtenue cette année permettra de développer la machine. En attendant, pourquoi pas, de réaliser la passe de trois en 2019 !

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité