Aller au contenu principal

Les JA du Loiret vérifient l’étiquetage de l’origine viande et lait des produits transformés

CONtrôle. Les JA ont mené une opération de contrôle « Action Origine Connue » dans les rayons du Super U de Saint-Père-sur-Loire et dans l’Intermarché et le Lidl de Bonnée, vendredi 7 avril.

Au niveau national, les jeunes agriculteurs ont mené une semaine d’action afin de vérifier dans les grandes surfaces, l’étiquetage de l’origine de la viande et du lait des produits transformés. Dans le Loiret, une délégation de JA s’est déplacée au Super U de Saint-Père sur Loire, à l’Intermarché et au Lidl de Bonnée, vendredi 7 avril.

Ce décret du 1er janvier 2017, applicable depuis le 1er avril, est une victoire JA. Début 2016, les jeunes agriculteurs avaient menés une double action « lait et viande de nulle part ». Suite à cela, le gouvernement a publié un décret obligeant les industriels et distributeurs à indiquer le pays d’origine des produits transformés contenant de la viande (+8%) et du lait (+50%).

Selon le décret :

- L’indication de l’origine des viandes (+8%), pour chaque catégorie de viande, doit comprendre les mentions suivantes :

• « Pays de naissance : (nom du pays de naissance des animaux) »

• « Pays d’élevage : (nom du pays où a eu lieu l’élevage des animaux) »

• « Pays d’abattage : (nom du pays où a eu lieu l’abattage des animaux) ».

- L’indication de l’origine du lait ou du lait utilisé (+50%) en tant qu’ingrédient dans les produits laitiers doit comprendre les mentions suivantes :

• « Pays de collecte : (nom du pays dans lequel a été collecté le lait) »

• « Pays de conditionnement ou de transformation : (nom du pays dans lequel le lait a été conditionné ou transformé)

Vendredi, une dizaine de JA s’est donc retrouvée dans les grandes surfaces de Saint Père sur Loire et Bonnée. « Depuis le 1er avril, les transformateurs sont obligés d’indiquer l’origine de la viande et du lait dans les produits transformés, c’est ce que nous sommes venus vérifier» précise Florent Guilloteau, secrétaire général des JA Loiret. « Les produit Bio, AOC et AOP ne sont pas concernés, tout comme tous les produits fabriqués à l’étranger. C’est une norme française et non européenne donc le décret ne s’applique que sur des produits français » souligne-t-il.

La suite dans notre parution du 14 avril...

  • Ludovic Giry : « Deux expériences ont marqué ma vie : mon stage au Canada et mon expérience JA » p. 3
  • Les JA du Loiret vérifient l’étiquetage de l’origine viande et lait des produits transformés p. 4
  • Opération communication réussie pour les JA de Beaune la Rolande p. 5
  • Vivéa met quatre-vingts agriculteurs loirétains sur le coût p. 7
  • Simplifiez-vous la vie et faites appel au service de la FDSEA p.9
  • Le sursemis de prairie : pour améliorer la flore et sa productivité p.10
  • Dossier tracteurs : l’accoudoir Smart Touch, de nouveaux modèles, et quelques matériels trainés... p. 13 à 17

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité