Aller au contenu principal

Foncier
Les Jeunes Agriculteurs du Loiret mobilisés pour la sauvegarde du foncier agricole

Les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont semé du blé dans les friches d’une future plate-forme logistique à Boisseaux. Une façon d’attirer l’attention sur le gaspillage croissant du foncier agricole.

Inquiets de voir leur outil de travail disparaître un peu plus chaque année sous le béton, les Jeunes Agriculteurs du Loiret, ont symboliquement, remis en culture des friches situées sur la future base logistique de la commune de Boisseaux. Cette action s’inscrit dans le cadre de la « semaine nationale de la préservation du foncier agricole », qui se tenait du 11 au 18 novembre.

Vendredi dernier, en début d’après-midi deux tracteurs arborant des drapeaux JA ont labouré puis semé du blé tendre, sur plusieurs friches situées à proximité de la coopérative de Boisseaux, le long de la RD 2020, à la limite de l’Eure-et-Loir. Appartenant à un aménageur luxembourgeois, les terrains sont voués à devenir à terme une plate-forme logistique.

« Ce sont de très bonnes terres » constate Jean-Christophe Bouclet, le président des JA de Neuville-Outarville. Avec ses collègues, ils espèrent mener à terme les deux hectares de blé et pouvoir ainsi reverser les bénéfices à l’AFDI, (Agriculteurs français et développement international), une association qui s’investit auprès des paysans des pays en développement, en soutenant leurs organisations.

Lire la suite dans la parution du 22 novembre

 

Un peu partout en France, des initiatives similaires ont fleuri, sous l’égide des Jeunes Agriculteurs. Dans la région Centre, 3 ha appartenant à la Communauté d'Agglomération Castelroussine et laissés à l’abandon ont été remis en culture le 13 novembre dernier, par les Jeunes Agriculteurs de l’Indre. Dans l’Eure-et-Loir, ce sont 4 ha d’une friche chartraine qui voient lever du blé, semé par JA 28, le 18 novembre.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Cinq étudiants de Nermont projettent un voyage d'étude
Cinq élèves du LEAP de Nermont (Eure-et-Loir) projettent un voyage d'étude vers le sud de la France sur le thème de l'adaptation…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
La Région Île-de-France débloque une aide d'urgence sécheresse
La Région Île-de-France vient en aide aux agriculteurs frappés par la sécheresse et la jaunisse de la betterave.
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE…
Publicité