Aller au contenu principal

Les Jeunes agriculteurs rompent la glace à Chartres

La soirée Agri’night organisée le 27 novembre au bar lounge Le XV à Chartres par l’association Ajir 28, a permis à une quarantaine de jeunes gens de faire connaissance.

Le 27 novembre à Chartres. L’association Ajir 28 a proposé une soirée Agri’night qui a rassemblé une quarantaine de jeunes gens, histoire de faire connaissance.
Le 27 novembre à Chartres. L’association Ajir 28 a proposé une soirée Agri’night qui a rassemblé une quarantaine de jeunes gens, histoire de faire connaissance.

Le problème du célibat des jeunes agriculteurs est-il encore un sujet d’actualité à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux ? En tout cas, pour Jeunes agriculteurs d’Eure-et-Loir et l’association Ajir 28, la chaîne de télévision M6 n’a pas le monopole du traitement de ce dossier sensible. Aussi, après avoir organisé deux soirées « Agri dating » en 2011 et 2012 — soirées qui ont porté leurs fruits — ils ont décidé de changer la formule cette année pour leur Agri’night, qui s’est déroulée le 27 novembre au bar lounge Le XV à Chartres.

« Nous sommes dans la continuité des speed-datings, mais nous avons voulu apporter plus d’échanges et de convivialité que de rencontres au sens strict. Si certains viennent chercher l’amour, peut-être qu’il naîtra aussi ce soir des histoires d’amitié. En tout cas nous avons essayé de casser les clichés de l’« Amour est dans le pré »… », a pointé la présidente d’Ajir 28, Clémence Gouin.

Après quelques jours d’inquiétude, les organisateurs ont vu les inscriptions — de jeunes filles — arriver au dernier moment. Au final, une quarantaine de personnes a profité de cette soirée où ont été d’abord mis à l’honneur les produits fermiers euréliens à travers une série de jeux destinés avant tout à briser la glace. Vincent Crosnier, le brasseur de l’Eurélienne, a proposé de son côté un voyage au pays des bières. À la fin de la soirée, il était prévu de mettre de la musique et de danser jusqu’à la fermeture…

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité