Aller au contenu principal

Les moiss’batt’ sont de sortie !

Le 29 mai, les Jeunes agriculteurs du canton de Droué-Mondoubleau organisent une course de Moiss’batt’cross et attendent un public nombreux.

C’est une tradition de plus de trente ans, arrivée tout droit d’Eure-et-Loir…

Le Moiss’batt’cross, cette course folle de moissonneuses-batteuses à la retraite, s’est aussi installé dans le nord du Loir-et-Cher, chez les Jeunes agriculteurs du canton de Droué-Mondoubleau.

Chaque année, ils participent à des compétitions en Eure-et-Loir et dans la Sarthe. Il y a deux ans, c’est en Loir-et-Cher qu’une course a eu lieu et cette année, le 29 mai, c’est à La Chapelle-Vicomtesse qu’une vingtaine de moiss’batt’cross s’affrontera. 

Quatre moissonneuses-batteuses du canton de Droué-Mondoubleau mais aussi deux autres venues du département de l’Eure seront sur le départ.

Des démonstrations de Tracto-cross et de 4L-cross, une exposition de matériels agricoles et un marché de producteurs locaux viendront pimenter davantage la journée.

Le Moiss’batt’cross, c’est une course en plusieurs manches dont l’objectif est de faire le plus de tours possible en dix minutes — en quinze minutes pour la finale.

Les machines sont dépouillées du superflu et des éléments dangereux (éléments de battage, vitres…) mais sont aussi renforcées pour les protéger lors des chocs et surtout protéger les pilotes (arceau, renfort en métal…).

« L’objectif, c’est avant tout de faire le spectacle et de retrouver les copains », souligne Fabien Renault, 22 ans, salarié agricole et pilote de La Flèche avec Maxime Marchand.

Une fois transformées, les machines roulent en moyenne à 40 km/h : les sensations fortes sont garanties et les courbatures le lendemain aussi ! Ces compétitions attirent quelques milliers de spectateurs.

« Plus il y aura de monde, plus ça nous donnera envie de réorganiser un tel événement en Loir-et-Cher », précise Maxime Renault, dont le père avait aussi, plus jeune, une machine. À bon entendeur…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité