Aller au contenu principal

Récolte
Les moissonneuses euréliennes sortent de leur réserve

Quelques jours sans pluie ont permis de lancer la moisson en Eure-et-Loir, début juillet. Premières impressions avec Stéphane Pailleau, exploitant au Gault-Saint-Denis.

Le 8 juillet, au Gault-Saint-Denis. De nombreuses machines se sont enterrées ici ou là lors de ce début de moisson. Stéphane Pailleau a sorti sa Claas Lexion 570 de ce mauvais pas, sans le câble...
Le 8 juillet, au Gault-Saint-Denis. De nombreuses machines se sont enterrées ici ou là lors de ce début de moisson. Stéphane Pailleau a sorti sa Claas Lexion 570 de ce mauvais pas, sans le câble...
© Hervé Colin

Une petite fenêtre s'est ouverte pour la moisson entre orages et averses début juillet, en Eure-et-Loir. De toutes les fermes, les moissonneuses sont donc sorties pour attaquer des orges mûres à point. C'est en tout cas ce qu'a fait ­Stéphane Pailleau, que nous rencontrons le 8 juillet sur une de ses parcelles du Gault-Saint-Denis.

Première parcelle pas mal

« Mon premier sentiment c'est que cela ne semble pas si mal », estime-t-il après avoir récolté les trois quarts de cette première parcelle d'escourgeons, compte tenu de la vitesse de remplissage de sa trémie. Ce que confirmerons plus tard les données du silo avec un rendement de 95 quintaux et un PS de 62 : « C'est même très satisfaisant pour cette parcelle qui est la moins bonne de la ferme. J'espère que ce sera pareil pour le reste. C'est pour le colza que j'ai le plus de craintes... ».

En attendant, cette première sortie se déroule dans des conditions particulières. Toute l'eau tombée sur le secteur ne s'est pas encore totalement évacuée. « Nous faisons attention à ne pas abîmer le terrain, les remorques restent au bord de la parcelle. Et il y a un endroit qui va être délicat à passer », pointe-t-il. D'ailleurs, un peu plus tard, la machine commence à patiner un peu avant de s'arrêter, les roues plantées dans la terre. Il finira par tirer sa Claas Lexion de là, sans avoir besoin du câble prévu au cas où. Ce petit carré au bord de la route sera récolté plus tard...

Autoguidage maison

Pour profiter des avancées technologiques sans se ruiner, Stéphane Pailleau a installé un système de guidage GPS « maison ». Il a sur sa ferme une balise RTK, qui fait partie du réseau ouvert Centipède. Le signal corrigé pilote la machine grâce au logiciel open source AgOpenGPS. Un petit moteur actionne le volant par l'intermédiaire d'une couronne de démarreur de tondeuse et les capteurs d'angles de roue proviennent d'un 4x4 Rover. Tuto sur Internet et huile de coude ont fait le reste...
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité