Aller au contenu principal

Récolte
Les moissonneuses euréliennes sortent de leur réserve

Quelques jours sans pluie ont permis de lancer la moisson en Eure-et-Loir, début juillet. Premières impressions avec Stéphane Pailleau, exploitant au Gault-Saint-Denis.

Le 8 juillet, au Gault-Saint-Denis. De nombreuses machines se sont enterrées ici ou là lors de ce début de moisson. Stéphane Pailleau a sorti sa Claas Lexion 570 de ce mauvais pas, sans le câble...
Le 8 juillet, au Gault-Saint-Denis. De nombreuses machines se sont enterrées ici ou là lors de ce début de moisson. Stéphane Pailleau a sorti sa Claas Lexion 570 de ce mauvais pas, sans le câble...
© Hervé Colin

Une petite fenêtre s'est ouverte pour la moisson entre orages et averses début juillet, en Eure-et-Loir. De toutes les fermes, les moissonneuses sont donc sorties pour attaquer des orges mûres à point. C'est en tout cas ce qu'a fait ­Stéphane Pailleau, que nous rencontrons le 8 juillet sur une de ses parcelles du Gault-Saint-Denis.

Première parcelle pas mal

« Mon premier sentiment c'est que cela ne semble pas si mal », estime-t-il après avoir récolté les trois quarts de cette première parcelle d'escourgeons, compte tenu de la vitesse de remplissage de sa trémie. Ce que confirmerons plus tard les données du silo avec un rendement de 95 quintaux et un PS de 62 : « C'est même très satisfaisant pour cette parcelle qui est la moins bonne de la ferme. J'espère que ce sera pareil pour le reste. C'est pour le colza que j'ai le plus de craintes... ».

En attendant, cette première sortie se déroule dans des conditions particulières. Toute l'eau tombée sur le secteur ne s'est pas encore totalement évacuée. « Nous faisons attention à ne pas abîmer le terrain, les remorques restent au bord de la parcelle. Et il y a un endroit qui va être délicat à passer », pointe-t-il. D'ailleurs, un peu plus tard, la machine commence à patiner un peu avant de s'arrêter, les roues plantées dans la terre. Il finira par tirer sa Claas Lexion de là, sans avoir besoin du câble prévu au cas où. Ce petit carré au bord de la route sera récolté plus tard...

Autoguidage maison

Pour profiter des avancées technologiques sans se ruiner, Stéphane Pailleau a installé un système de guidage GPS « maison ». Il a sur sa ferme une balise RTK, qui fait partie du réseau ouvert Centipède. Le signal corrigé pilote la machine grâce au logiciel open source AgOpenGPS. Un petit moteur actionne le volant par l'intermédiaire d'une couronne de démarreur de tondeuse et les capteurs d'angles de roue proviennent d'un 4x4 Rover. Tuto sur Internet et huile de coude ont fait le reste...

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Moisson 2021 : malgré les inquiétudes, une année plutôt correcte en moyenne
La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par une météo avec de fortes amplitudes.
Le 7 septembre, à Outarville. Le monde agricole a retrouvé le chemin d'Innov-agri, après le report de l'édition 2020.
Innov-agri bat son plein à Outarville
La Covid-19 aura contraint les organisateurs d'événements à reporter leurs salons. C'est le cas d'Innov-agri, qui devait se tenir…
Samedi 11 septembre, à Thiverval-Grignon (Yvelines). Les élus du territoire étaient nombreux à participer à la manifestation contre la vente du domaine de Grignon.
Près de 400 manifestants et unité des élus contre la vente du domaine de Grignon
La manifestation contre la vente du domaine de Grignon au promoteur Altarea Cogedim a mobilisé près de 400 personnes samedi 11 …
Publicité