Aller au contenu principal

« Les vacances, ce n'est pas tabou ! »

Comment concilier vie privée et vie professionnelle dans le métier d'agriculteur ? C'était le thème de la 58e assemblée générale des JA du Loiret.

Pour ces agriculteurs, il y a une vie après le travail !

«Quelque chose qui nous concerne tous, surtout quand on est jeune installé. Arriver à s'accorder du temps ne peut être que bénéfique.» Administratrice des Jeunes Agriculteurs du Loiret, Alexandra Laurent-Claus animait la table ronde qui avait lieu lors de l'assemblée générale de l'organisation. La réunion se déroulait le vendredi 13 février à Saint-Jean-de-Braye, au siège du Crédit agricole Centre Loire. Le thème de la rencontre : Comment concilier vie privée et vie professionnelle dans notre métier d'agriculteur ? Agricultrice à La Ferté-Saint-Aubin, Dominique de Viale s'est installée en 1980 avec son époux : «J'ai une ligne de conduite : quand j'ai franchi le seuil de la maison, l'exploitation, c'est terminé !»

Pour sa part, Nathalie Armand, éleveuse à Saint-Aignan-le-Jaillard, réside à une dizaine de kilomètres de l'exploitation : «Cela permet de faire une coupure avec le travail.» Son associé vit sur place alors que la jeune femme possédait déjà sa maison lorsqu'elle est devenue agricultrice : «Quand j'avais 30 ans, je travaillais comme cadre et je consacrais 80% de mon temps à mon métier et 20% à ma famille. La première année sur la ferme, j'ai dû faire mes preuves. Aujourd'hui, je consacre 60% de mon temps à mon travail et 40% à ma famille. Mon associé et moi partageons la même vision et essayons d'organiser le travail en ce sens. » Via le Service de Remplacement. « Celui-ci a été capital dans ma décision de m'installer : il était hors de question de sacrifier ma famille à mon plaisir. »

Il faut faire des choix

Ancien président régional des JA et aujourd'hui aux commandes du Service de Remplacement, Joël Norais fit ce commentaire : «Dans le Plan de l'Entreprise, il faut prévoir l'argent pour partir.» (...)

Vous pouvez lire la suite de l'article dans notre édition du 20 février 2015.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité