Aller au contenu principal

Les vins ligériens leaders sur le réseau des cavistes franciliens

Sur le sélectif circuit des cavistes de Paris et de sa banlieue, un vin biologique sur sept est aujourd’hui un vin ligérien, indique une étude XJ Analyses Décisions – CNIV*. Avec 14,5 % des références, le vignoble du Val de Loire fait ainsi figure de leader du rayon bio, devant les appellations de la vallée du Rhône et du Languedoc. Par rapport à la moyenne du marché, le Val de Loire est surreprésenté dans l’offre bio.

© labalaguere.com

Les blancs au top
Dans le détail, on peut observer la très belle performance des blancs ligériens, qui dominent largement la concurrence avec 21 % des référencements bio dans la couleur, devant l’Alsace. 
Pour leur part, les rouges ligériens détiennent 12 % des parts de marché sur le rayon bio, ce qui les classe en troisième position derrière la vallée du Rhône et le Languedoc.

Repères
Tous types de vin confondus, bio ou conventionnels, les vins AOP du Val de Loire sont présents dans 99 % des cavistes relevés. Ils représentent 9,2 % de l’offre des cavistes franciliens. Leur part d’offre est équivalente à celle de la Champagne et de la vallée du Rhône, derrière la Bourgogne et Bordeaux. Au niveau des couleurs, les blancs se distinguent puisque la région se classe deuxième derrière laBourgogne, avec 16 % de l’offre.

Un vin référencé sur cinq est un sancerre ou un touraine.

 

*« Un vin bio sur sept est aujourd’hui un vin ligérien », indique une étude XJ Analyses Décisions – CNIV, après un relevé d’offres de 116 caves et de 41 340 références de fin août à fin novembre 2017. Mais cette offre est probablement sous-estimée du fait que le logo AB est parfois affiché sur la contre-étiquette et que sauf exception, les bouteilles n’ont pas été manipulées pour y lire le dos.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Cinq étudiants de Nermont projettent un voyage d'étude
Cinq élèves du LEAP de Nermont (Eure-et-Loir) projettent un voyage d'étude vers le sud de la France sur le thème de l'adaptation…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
La Région Île-de-France débloque une aide d'urgence sécheresse
La Région Île-de-France vient en aide aux agriculteurs frappés par la sécheresse et la jaunisse de la betterave.
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE…
Publicité