Aller au contenu principal

Témoignage
L’incertitude gagne les jeunes agriculteurs

Réunis en juin dernier à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) pour le traditionnel congrès Jeunes agriculteurs, les participants avaient demandé des actes au ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau. Valentin Caron, installé en polyculture à Sandillon (Loiret), témoigne de son humeur.

Valentin Caron s'est installé en 2016 à Sandillon.
Valentin Caron s'est installé en 2016 à Sandillon.
© JA45

L’inquiétude se fait sentir chez les jeunes agriculteurs en ce dernier trimestre de l’année 2023. Entre la hausse des charges et le manque de visibilité politique, ils sont nombreux à craindre l’avenir. C’est le cas de Valentin Caron, installé en polyculture depuis 2016 à Sandillon (Loiret), qui parle d’un « effet ciseaux » : « Nos charges ont explosé lors de la récolte 2023, avec des engrais qui ont été multipliés par deux ou trois. Dans mon cas, je n’ai toujours pas fini de vendre ».

Alors que le cours des céréales est équivalent à celui des cinq dernières années, le jeune homme se montre préoccupé : « Entre les charges et le prix de nos produits, il va forcément en manquer un morceau. Je n’ai pas vendu beaucoup et mes annuités arrivent en décembre. À l’heure actuelle, je suis dans le flou ! ». Quand on lui demande s’il se sent soutenu par l’État, sa réponse est claire : « On a un réel sentiment d’abandon. Que ce soit au sujet du GNR ou encore sur le retard des aides Pac, on a vraiment l’impression qu’il y a de beaux discours, mais que l’État n’est pas prêt à les mettre en place ».

Et ce n’est pas l’actualité de ces dernières semaines qui rassure le jeune homme : « Quand on voit que la France s’est abstenue lors du vote sur le glyphosate, c’est quand même hallucinant ! Ça montre bien que la volonté politique n’est pas là. Il y a un manque de visibilité et on ne comprend pas ce qu’il y a derrière ». Le jeune céréalier attend « des actes » et « des prises de position claires » en faveur des agriculteurs pour une sortie de crise attendue par toute la profession.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité