Aller au contenu principal

Initiative
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local

Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la plupart, bio. Rencontre.

Cela fait un an que Pierre Carvalho travaille sur son projet. À 28 ans, le jeune homme cherchait à se reconvertir. « Je voulais d’abord me lancer en maraîchage. Je m’intéressais beaucoup à la permaculture, explique-t-il. Mais je me suis vite rendu compte que je n’avais pas les compétences pour devenir maraîcher. J’ai donc allié mes savoir-faire en vente, marketing et web à mes envies. Plutôt que de devenir producteur, j’ai décidé de me lancer dans le monde de la distribution ». C’est ainsi qu’est née Lioca le 3 septembre dernier.

Des produits bio et locaux

Contraction des mots « bio » et « local », le nom de la plateforme reflète les ambitions de Pierre Carvalho : « Lioca est une manière pour moi de démocratiser le manger bio et local. Même si la crise sanitaire a aidé à la prise de conscience de la population, il reste très difficile de faire évoluer les modes de consommation ». Le concept de Lioca est de mettre en avant des productions locales. Si les fruits et les légumes sont les principaux produits proposés par la plateforme, les visiteurs peuvent également y retrouver du miel, des pâtes, de la farine, des légumes secs, de la confiture, du jus de fruits, du confit, des rillettes, de la terrine de canard et des conserves de champignons. À l’heure actuelle, une quinzaine de producteurs sont référencés sur le site. Tous les produits sont loirétains et majoritairement issus d’une agriculture biologique, selon la volonté de Pierre Carvalho. Pour le moment, Lioca livre à Orléans centre. Un nouveau point relais vient d’ouvrir à Saran.

+ d'infos :

Retrouvez la boutique sur lioca.fr.

La Bêche à Mel

Mélanie Ligouis et Fabien Cloud produisent des fruits et légumes qui sont commercialisés en circuit court, notamment via la plateforme Lioca.
Mélanie Ligouis et Fabien Cloud produisent des fruits et légumes qui sont commercialisés en circuit court, notamment via la plateforme Lioca.
La Bêche à Mel est une ferme familiale située à Sougy. Lancée en mai 2020, l’exploitation de fruits et légumes issus d'une agriculture biologique est tenue par Mélanie Ligouis et Fabien Cloud. Le couple a tout de suite cru au projet Lioca. « Nous partageons les mêmes valeurs que Pierre, souligne ­Mélanie Ligouis. C’est donc tout naturellement que nous avons décidé de l’aider en lui fournissant une partie de notre production ».
La Bêche à Mel commercialise en circuit court. Une vente à la ferme est organisée tous les vendredis de 17 heures à 19 heures, au 222 Beaugency-le-Cuit. La jeune femme vend sur le marché de Poupry les mardis de 10 heures à midi. Une trentaine de paniers sont également distribués via une Amap* les mardis à 15 heures dans le XVe arrondissement de Paris. Enfin, le surplus est réparti au sein de diverses structures biologiques et maintenant de Lioca. « Si en fin de semaine Pierre n’a pas écoulé les stocks que nous lui avons donnés, nous les reprenons pour notre vente à la ferme, précise le couple. Ce sytème évite au maximum le gaspillage ». À savoir que les locaux de Lioca se trouvent sur la propriété de la Bêche à Mel, les produits ne sont donc pas transportés.

*Association pour le maintien d’une agriculture paysanne.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité