Aller au contenu principal

Portrait
Lionel Husson, de l'informatique à l'ébénisterie

Après une carrière de trente-cinq ans dans l'informatique, Lionel Husson s'est reconverti dans l'ébénisterie où il enchaîne avec succès les projets.

© M.G. - Horizons

«Si je meurs demain, qu'est-ce que j'ai fait qui me plait vraiment ? » C'est la question que s'est posée Lionel Husson en 2012, après le décès brutal de son papa. Un véritable électrochoc. Alors salarié dans le domaine de l'informatique, il décide de prendre du temps pour lui et de se lancer dans ce qui l'attire depuis longtemps : le travail du bois. « J'ai intégré un atelier associatif où j'allais un samedi après-midi sur deux pour apprendre à utiliser les outils portatifs et à main, ainsi que les caractéristiques des différentes essences. J'ai découvert progressivement les techniques de base de travail du bois », se souvient Lionel Husson. Peu à peu, le passe-temps devient une passion et « par défi personnel », ce papa de deux filles décide de passer son CAP d'ébéniste en candidat libre. Son diplôme en poche, il déménage alors pour une maison plus adaptée à sa passion. « J'avais conservé mon activité professionnelle mais je voulais pouvoir créer quand j'en avais envie sans avoir à attendre les samedis de l'atelier associatif. Alors nous avons déménagé ici, à Chevreuse (Yvelines), dans cette maison avec sous-sol qui m'a offert de créer mon atelier. Progressivement, je me suis équipé, j'ai acheté des machines professionnelles. Je savais au fond de moi qu'un jour je quitterais mon emploi pour me consacrer à l'ébénisterie. »

Et puis, en 2019, vient un autre électrochoc dans la vie de Lionel Husson, l'annonce de récidive du cancer de son épouse, sans espoir de guérison. « J'ai adapté mon rythme de travail pour passer du temps avec elle et c'est à ce moment que j'ai senti l’envie de franchir le pas du côté de mon activité professionnelle. Mon épouse est décédée en janvier 2020 et j'ai quitté mon emploi deux mois plus tard. » Après quelques mois de réflexion et de préparation, Lionel Husson crée alors son propre atelier « Madwood » en hommage à sa femme, Madeleine.

Depuis 2021, ce nouvel artisan propose plusieurs prestations, la création d'objets et d'ameublement en bois évidemment, mais aussi des ateliers partagés et des journées de stage dans son atelier. « L'enseignement et la transmission du savoir est une autre de mes passions, souligne Lionel Husson. En arrivant tardivement dans le métier, je craignais que mes travaux d'ébénisterie ne me permettent pas de vivre correctement, j'ai donc diversifié mes activités ». Un pari gagnant puisque, dans la région, on se bouscule désormais pour fréquenter stages et ateliers, déjà complets jusqu'à l'été prochain.

L'activité de Lionel Husson se développe si bien que son atelier devient trop étroit. Il vient d'acquérir un terrain, toujours à Chevreuse, sur lequel il construira dans les prochains mois un atelier flambant neuf, en ossature bois évidemment !

Biographie

  • 1965 : naissance à Houilles (Yvelines).

  • 2012 : début des cours d'ébénisterie dans un atelier associatif.

  • 2015 : obtient son CAP d'ébénisterie.

  • 2021 : création officielle de l'atelier Madwood.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité