Aller au contenu principal

L’oignon frais pourrait disparaître des cultures maraîchères franciliennes

Un changement de classification place désormais l’oignon frais avec les poireaux et non plus avec l’oignon sec. D’importantes problématiques de culture en découlent.

La culture de l’oignon frais répond désormais à la réglementation du poireau et non plus de l’oignon sec.
La culture de l’oignon frais répond désormais à la réglementation du poireau et non plus de l’oignon sec.

Auparavant, un oignon était un oignon. Qu’il soit frais ou sec, il était soumis à la même réglementation. Mais depuis quelques mois, un changement de classification est venu tout bouleverser.

L’oignon frais a quitté l’univers des oignons pour rejoindre celui... des poireaux. « L’administration a décidé ce changement car l’oignon frais peut être consommé avec ses feuilles de la même façon que le poireau », explique le conseiller technique en maraîchage, Stéphane Rolland.

Sauf qu’en matière de culture, cela pose de nombreux problèmes qui, à terme, pourraient bien décourager les maraîchers franciliens, voire les contraindre à cesser la production d’oignons frais.

« L’oignon frais et le poireau n’ont strictement rien à voir », soutient d’ailleurs Stéphane Rolland : « L’un se plante, l’autre se sème et les problématiques phytosanitaires ne sont pas les mêmes. De ce fait, des produits nécessaires sur oignons frais sont désormais interdits car ils ne sont pas utiles sur les poireaux et des produits utiles sur poireaux sont autorisés sur oignons sauf qu’ils ne repondent pas aux problèmes rencontrés sur oignons. Cherchez l’erreur. » 

Trois grandes problématiques sont déjà identifées. Cette nouvelle classification rend par exemple très difficile les opérations de désherbage car les produits utilisés auparavant ne sont plus autorisés. Sans désherbant, la culture devient impossible pour être dans le prix du marché.

« C’est le même schéma pour le mildiou et les problèmes de mouches. Nous n’avons plus beaucoup de solution car le poireau, lui, est peu concerné par ces problématiques », reprend Stéphane Rolland : « Seul un travail d’homologation rapide en partenariat avec les firmes et Légumes de France, permettra de retrouver quelques solutions. » 

Si la production d’oignon frais représentait un chiffre d’affaires important pour certaines exploitations franciliennes, cette nouvelle classification pourrait bien changer la donne et fragiliser encore davantage certaines d’entre elles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Le 13 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau, s'est félicité des bonnes performances de la campagne 2021-2022.
Exercice 2021-2022 : le groupe Axéréal atteint ses objectifs
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 13 décembre à Orléans (Loiret) et a annoncé des résultats à la …
À Yèvre-le-Châtel, les époux Douillet vous attendent dans leur boutique Yèvre miel.
Une année record pour Yèvre miel
Installé depuis 2006, d’abord à Engenville puis à Yèvre-le-Châtel (Loiret), Nicolas Douillet possède près de 600 ruches. Il…
Publicité