Aller au contenu principal

Débats
L’Open Agrifood fait sa rentrée

En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États généraux de l’alimentation (EGAA) et leur restitution au forum Open Agrifood, qui se tiendra en novembre.

Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
© DR

Après quatre ans d’absence, les États généraux annuels de l’alimentation (EGAA) sont à nouveau organisés par l’association Open Agrifood. Il ont débuté mercredi dernier et prendront fin le 31 octobre. L’objectif des EGAA 2021 est de faire un point sur les dix sujets évoqués lors des EGAA 2017, à savoir, le bien-être animal, les emballages, la contractualisation, la fracture alimentaire, le climat, la gestion de l’eau, l’export, l’attractivité des métiers, ainsi que les plans de filière et l’alimentation locale.

Les États généraux de l’alimentation 2021

Initiés en 2017 par le gouvernement, les EGAA sont conçus comme des réunions entre représentants d’une filière afin de faire un point sur un sujet donné. Simon Mocœur, chef de projet communication pour l’association Open Agrifood explique : « À la suite des EGAA de 2017, il n’y a pas eu de mise à jour sur l’avancement des sujets. Nous avons relancé ce projet afin de proposer les EGAA 2021. Ces rassemblements seront l’occasion de dresser un bilan sur un sujet précis, d’essayer de mettre en place des actions et suivre leur avancement ». L’ambition de l’Open Agrifood est d’instituer les EGAA comme événement annuel. « Chaque sujet donnera lieu à trois séances, souligne Simon Mocœur. Deux séances se dérouleront en visioconférence, tandis que la troisième se fera en présentiel à Paris ». Il y aura donc au total trente séances avec pour chacune d’elle quinze participants et un animateur. Si les séances sont désormais complètes, les intéressés peuvent tout de même se rendre sur la plateforme interactive, créée spécialement pour l’événement. Elle simule le campus Xavier-Beulin, basé à Orléans. Sur cet espace, les visiteurs peuvent faire part de leurs idées sur un atelier en devenant contributeurs écrits ici. Les conclusions seront restituées au forum Open Agrifood.

Le forum Open Agrifood

Cette année, le Forum Open Agrifood aura lieu les 9 et 10 novembre au Chapit’O, 2 route nationale 20 à Fleury-les-Aubrais. Au programme : des ateliers collaboratifs avec une scène et cinquante tables de huit personnes. « Les EGAA seront restitués sur la scène et les participants vont co-construire pendant les différents ateliers, souligne Simon Mocœur. Il s’agira d’un atelier collaboratif géant ». Deux thématiques viendront s’ajouter au dix déjà présentés aux EGAA : l’éducation à l’alimentation et les Paiements pour services environnementaux (PSE). « Ce sont deux groupes de travail menés cette année et il nous paraissait important de travailler dessus également », précise le chef de projet. Les visiteurs pourront découvrir six espaces inédits, avec notamment un escape game, une exposition sur les innovations alimentaires, un espace networking ou encore un espace métiers pour découvrir les métiers en tension dans la filière (et participer à des entretiens avec des entreprises qui recrutent). Un afterwork aura lieu mardi 9 novembre de 17 h 30 à 20 heures. Toujours gratuit, vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à l’événement ici.

Retour des Alim’engagés

Depuis le début de l’année, l’Open Agrifood Orléans propose les Alim’engagés, un événement en ligne qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent participer, témoigner, écouter, s’exprimer, débattre, comprendre, s’interroger autour de sujets en lien avec l’alimentation. Ces échanges se font en présence d’acteurs de la filière agricole, de la distribution et du monde associatif. L’objectif de ces débats n’est pas nécessairement de trouver un consensus sur le sujet donné, mais de favoriser les échanges et l’émergence d’idées neuves. Après une pause estivale, les Alim’engagés reviendront jeudi 16 septembre avec un sujet d’actualité : Le rôle de la femme dans l’agriculture : évolution ou révolution ? Les associations FranceAgriTwittos et Bleu-blanc-cœur participeront à ce débat. Rendez-vous de 18 heures à 19 h 30 sur la page Facebook de l’Open Agrifood pour, vous aussi, donner votre avis.

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité