Aller au contenu principal

Ma-concession.net : spécialiste des pièces détachées

Un couple d’agriculteurs du sud Seine-et-Marne développe une activité de commercialisation de pièces détachées.

Boissy-aux-Cailles (Seine-et-Marne), vendredi 15 juillet. Séverine Stelmack et Laurent Chavanneau s’appuient sur leurs expériences passées pour développer Ma-concession.net.
Boissy-aux-Cailles (Seine-et-Marne), vendredi 15 juillet. Séverine Stelmack et Laurent Chavanneau s’appuient sur leurs expériences passées pour développer Ma-concession.net.

Après une formation agricole puis commerciale, Laurent Chavanneau a travaillé pour un groupe de tractoristes au niveau des pièces détachées et des concessions agricoles. Sa conjointe, Séverine Stelmack, était responsable commerciale en Ile-de-France pour une entreprise basée dans la Sarthe.

Issu du milieu agricole, ce couple de cadres avait dans l’idée de reprendre leurs exploitations familiales, mais souhaitait avoir une seconde corde à son arc. Habitant Boissy-aux-Cailles (Seine-et-Marne), ils créent en 2013 Ma-concession.net qu’ils qualifient de « magasin de pièces détachées à domicile ». 

« Nos expériences respectives en tant que commerciale pour moi et dans le secteur des pièces détachées pour Laurent sont une valeur ajoutée », souligne Séverine Stelmack.

Ma-concession.net propose un large panel de pièces d’origines et alternatives avec des pièces d’équipementiers — fabricants de première monte. Vingt mille références sont disponibles, mais dans l’absolu, ce chiffre est bien plus élevé.

Ils répondent à la demande de deux types de clientèles : ceux qui cherchent du consommable de base — pointes de charrue, filtres… — et d’autres qui effectuent eux-mêmes une maintenance plus poussée.

« Nous ne sommes pas sur le créneau du montage avec un mécanicien comme le proposent les concessionnaires, mais plus dans la maintenance », note Laurent Chavanneau. 

Le site Internet leur sert de vitrine et leur permet d’être présents sur toute la France. Les pièces détachées proposées sont nombreuses — essentiellement pour le matériel de grandes cultures — mais le stock est limité.

Elles sont disponibles entre 24 à 48h maximum après commande. Le client appelle et détaille ses besoins. Une fois la pièce identifiée, le devis accepté, la livraison est faite par le couple ou un transporteur directement dans la cour de la ferme.

Le couple travaille également avec un collègue exploitant agricole et s’appuie sur des agriculteurs-relais notamment dans le nord Seine-et-Marne et le sud Essonne.

« Notre valeur ajoutée tient en notre capacité à sortir des sentiers battus et à nous démarquer avec des pièces techniques. C’est une démarche de proximité avec la vente d’un service », note Laurent Chavanneau. 

Et de poursuivre : « Au regard de la conjoncture agricole, notre but est de proposer un levier pour gagner quelques points de marge brute. Avec ma-concession.net, nous proposons d’agir sur les frais de mécanisation en optimisant le coût des pièces détachées avec un produit de qualité. »

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité