Aller au contenu principal

Magali et Julie, du champ à la table

Magali et Julie sont deux jeunes entrepreneuses qui ont créé Acti - Du champ à la table. Elles proposent des ateliers pour sensibiliser aux bonnes pratiques alimentaires et faire découvrir les productions locales et de saison.

Il y a deux ans, elles ne se connaissaient pas. Aujourd’hui, elles ont créé leur entreprise ensemble.

C’est la rencontre entre leurs deux mondes et leurs expériences précédentes qui a permis de donner naissance à « Acti - Du champ à la table », une toute jeune entreprise donc, qui propose au grand public, tous âges confondus, « des ateliers de découverte et de sensibilisation aux productions agricoles locales et de saison, à la transformation qu’il est possible d’en faire et plus globalement au mieux manger ». 

Magali Rocheteau a travaillé plus de dix ans dans l’animation auprès de jeunes enfants. « J’ai été directrice d’un centre de loisirs à Rambouillet, puis j’ai quitté mon poste pour aller travailler à la fromagerie de la Bergerie nationale. Il y avait un projet de développement dans l’animation pour le public ».

De son côté, Julie Xiberras a suivi une formation dans l’agroalimentaire.

Au cours de ses premières expériences professionnelles, elle dit avoir été « choquée par les intérêts financiers du monde de l’agroalimentaire ». « Cela ne correspondait pas à ma vision des choses. Pour moi, manger simple et sainement fait partie de mon éducation. C’est la base de la vie. »

Alors en poste à l’atelier de transformation de la fromagerie de la Bergerie, elle rencontre Magali et les affinités se créent...

« Acti » prend vie et les jeunes femmes mettent sur pied quatre modules thématiques d’activités.

« Nous intervenons auprès des enfants de 3 à 15 ans mais également pour un public adulte. Du côté des enfants, les ateliers sont très pratiques pour qu’ils comprennent rapidement l’usage de la matière brute agricole. Pour le thème miel, on fabrique des bonbons ou des baumes à lèvre, pour le lait, on fait du fromage frais ou des crèmes glacées, pour les légumes, on fait des chips et pour les céréales, on fabrique des pâtes fraiches » détaille Magali.

Du côté des adultes, les interventions se veulent plus théoriques pour « sensibiliser le public à l’intérêt de consommer des produits frais, locaux... Nous leur indiquons également où ils peuvent trouver les productions ». 

Magali et Julie ont déjà noué quelques contacts et partenariats avec des producteurs locaux mais leur réseau ne demande qu’à s’étendre. « Nous aimerions par exemple pouvoir aller dans les fermes pour organiser des événements et valoriser directement sur place, devant le public, la production ».

Grâce à un financement participatif, les deux entrepreneuses viennent de s’installer dans un local en plein centre-ville de Rambouillet où elles peuvent désormais recevoir des groupes pour les activités. 

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité