Aller au contenu principal

" Maïs : une grande culture durable"

Plante la plus cultivée au monde et 2ème culture produite en France, le maïs fait partie intégrante de notre quotidien.

© Seprem

Produits alimentaires, cosmétiques, médicaments, matériaux, emballages... le maïs répond à nos besoins de manière durable, mais aussi aux défis de demain en termes d'environnement, de production et d'alimentation.Pour faire découvrir au plus grand nombre la culture du maïs et sa transformation, la Filière maïs a réalisé une série de 6 vidéos pédagogiques intitulée "Maïs : une grande culture durable".

Au programme : le pop-corn, le maïs doux, l'amidon de maïs mais aussi le bioplastique, l'alimentation animale et le maïs semence, avec des reportages dans nos belles régions françaises, des interviews de professionnels (producteurs, ingénieurs, éleveurs...) et le témoignage de consommateurs.
Plus d'infos sur : http://www.maisculturedurable.com

Emission N°1 (durée : 04'26'')

Le maïs, des animaux bien nourris, des produits de qualité

Volailles, porcs, bovins, caprins, ovins, chevaux, animaux de compagnie... de belles bêtes comme celles-ci doivent être bien nourries pour rester en pleine santé. Le maïs y occupe une place de choix. Mais comme les besoins d'un taureau sont bien différents de ceux d'une poule pondeuse, les professionnels de la nutrition animale sont là pour y répondre.

Les animaux ont besoin pour se nourrir, d'énergie, de protéines, de lipides, de vitamines et de sels minéraux. Riche en amidon, le maïs est source d'énergie pour les animaux d'élevage. C'est pourquoi cette céréale est devenue indissociable de produits de grande qualité qui font la fierté de notre pays : volailles label du Sud-Ouest ou de Bresse, foie gras, jambon de Bayonne, boeuf de Chalosse...

De tous temps, la maïsiculture et la fabrication des aliments sont intimement imbriqués. Les fabricants d'aliment du bétail, installés dans de grands bassins de productions céréalières, utilisent prioritairement du maïs français, cultivé localement. Ils contribuent ainsi à une alimentation durable des animaux d'élevage qui répond aux attentes des marchés et de la société.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Cinq étudiants de Nermont projettent un voyage d'étude
Cinq élèves du LEAP de Nermont (Eure-et-Loir) projettent un voyage d'étude vers le sud de la France sur le thème de l'adaptation…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
La Région Île-de-France débloque une aide d'urgence sécheresse
La Région Île-de-France vient en aide aux agriculteurs frappés par la sécheresse et la jaunisse de la betterave.
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE…
Publicité