Aller au contenu principal

Marc Fesneau reçu à la Ferme Chaillotine

Le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a visité la Ferme Chaillotine, à Chailly-en-Bière, mercredi 8 juin.

Exploitants agricoles du canton de Perthes-Melun sud, élus locaux, représentants de la profession agricole et la députée sortante Aude Luquet ont assisté à la visite du nouveau ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, à la Ferme Chaillotine, à Chailly-en-Bière, mercredi 8 juin.

Guidé par l’agricultrice Camille Allard, il a visité cette exploitation en agriculture biologique orientée vers la production de fraises sous forme de cueillette, de tomates en pieds greffés, une particularité dans une exploitation bio, de divers légumes et de fruits vendus en circuit court. Autre élément remarquable, les mouillères. Elles ont été restaurées, avec le soutien du Parc naturel régional du Gâtinais français pour valoriser l'attraction sur l'avifaune et les plantes rares.

Coût des repas à la cantine et projet de chèque alimentaire ont fait l’objet de longs échanges. « Ce n’est pas forcément plus cher de cuisiner avec nos produits », a souligné Camille Allard, alors que l’inflation et les craintes liées à la guerre en Ukraine commencent à peser sur le pouvoir d’achat. Après un rappel sur l’histoire de la plaine maraîchère du pays de Bière par Philippe Durchon, le sujet de la main-d’œuvre — difficulté à trouver des salariés, coût et exonération de charges — a fait l’objet de discussions.

Quant au nouveau secrétaire général de la FDSEA 77, Samuel ­Vandaele, il en a profité pour rappeler au ministre la nécessité de fixer rapidement les nouvelles règles inhérentes à la réforme de la Pac 2023, sachant que les prochains assolements se mettent en place dans quelques semaines. Et d’ajouter : « L’instauration de la jachère paraît déconnectée de la situation de crise actuellement traversée et des risques de famine dans certains pays ». Marc Fesneau s’est déclaré favorable à la mise en place d’un système souple pouvant s’adapter en cas de crise.

Le ministre a également été interpellé sur des sujets aussi variés que l’irrigation ou la nouvelle charte ZNT (Zones de non-traitement) riverains. La visite s’est achevée au sein de la boutique à la ferme où des produits locaux sont également vendus.

Dans un second temps, Marc Fesneau s’est rendu à la Ferme d’Orsonville, à Villiers-en-Bière, où la députée sortante de la circonscription, Aude Luquet, a signé la Charte d’engagement de défense de la souveraineté alimentaire proposée par la FDSEA 77, les JA 77 et la chambre d'Agriculture de région Île-de-France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité