Aller au contenu principal

Exposition
Mars attacks au Palais-Royal !

Trente petits hommes verts ont envahi la fontaine du jardin du Palais-Royal à Paris (Ier arrondissement) pour célébrer les 30 ans de la sculpture l’Homme de Bessines.

Si vous passez dans le jardin du Palais-Royal, à Paris, aucune crainte, vous n’assistez pas à une invasion extraterrestre. En effet, trente petites statues sont installées dans la fontaine du jardin, face aux visiteurs, jusqu’au 31 mai. Cette installation célèbre l’anniversaire de la sculpture l’Homme de Bessines, de Fabrice Hyber, artiste plasticien français né en 1961. On devrait d’ailleurs plutôt parler des hommes de Bessines, ces sculptures étant au départ au nombre de six. Réalisées en bronze et recouvertes d’une peinture verte criarde, elles mesurent 87 centimètres.

Invasion des hommes verts

Installées dans des bassins, elles sont percées de onze trous chacune pour devenir des fontaines. Ainsi, les petits hommes verts projettent de l’eau par leur bouche, leur nombril ou encore… leurs oreilles ! À l'origine située à ­Bessines, dans les Deux-Sèvres, la statue avait été créée à la suite d'une commande de la mairie. Elle a été multipliée depuis sa création en 1991 pour être exposée à ­Shanghai (Chine), Londres (Royaume-Uni) ou encore Tokyo (Japon).

Si le sculpteur a conquis le monde avec sa création, il n’en oublie pas pour autant la France. Il s’agit même d’une œuvre empreinte de valeurs citoyennes : la fluidité, le partage et l’écologie sont des notions inhérentes à ses statues, selon son propre aveu.

Originellement pensée pour le Palais de Tokyo, l’exposition a dû être déménagée au dernier moment au Palais-Royal. Toutefois, il ne s’agit pas de la première œuvre contemporaine à emménager dans les jardins de l’ancienne résidence de Richelieu. Les fameuses Colonnes de Buren, conçues par l’artiste du même nom, sont installées depuis 1986 sous les fenêtres du Conseil d’État. Si l'installation des Colonnes avait à l'époque fait grand bruit, elles font aujourd'hui partie du paysage et les promeneurs se sont appropriés le monument. Il est effectivement possible de grimper sur cette œuvre d’art moderne, tout comme de flâner dans les allées du jardin, redessiné au XIXe siècle par le roi Charles X.


Visite gratuite, ouverture du jardin de 8 heures à 19 heures. Entrée au 8, rue Montpensier, Paris Ier. En place jusqu'au 31 mai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité