Aller au contenu principal

Portrait
Marthe Dumas, modiste tout style

Pour le quotidien, un événement, un spectacle ou un tournage, Marthe Dumas réalise tout type de chapeaux sur mesure dans son atelier à Chalautre-la-Grande (Seine-et-Marne).

Depuis l’enfance, ­Marthe Dumas est attirée par l’art, que ce soit la peinture, la sculpture, le théâtre. Un spectacle d’Omar Porras sera le déclencheur : elle fera un métier artistique.

Son bac littéraire option arts plastiques en poche et malgré les craintes de ses parents, elle fait une année de Manaa (Mise à niveau en arts appliqués) avant de se diriger vers un BTS design de mode à l’école de Condé, à Lyon, elle qui est native de ­Villeurbanne (Rhône).

« Habiller tout le monde ne m’intéressait pas. En revanche, l’habillement pour un événement précis me plaisait, comme imaginer un personnage de spectacle vivant, de l’élaboration à la confection de son costume », explique la jeune femme dynamique qui intègre au bout d’un an une formation Ornements sur textile au lycée La Source, à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), école où elle découvre et étudie les métiers de costumier-­réalisateur et modiste.

Son diplôme des métiers d’art costumier-­réalisateur obtenu avec les félicitations, elle enchaîne avec un CAP de modiste et spectacle.

De 2012 à 2017, elle jongle entre le travail de costumière, d’habilleuse (principalement sur des tournages), de modiste et l’enseignement de la couture…

« Mais on m’appelait souvent spécifiquement pour les chapeaux, en particulier Chéri-bibi (qui travaille avec des grandes marques comme Dior, Balenciaga…) et l’Opéra Bastille. Je me suis rendu compte que je préférais travailler les volumes des chapeaux plutôt que les costumes. Le métier de modiste s’apparente à celui de sculpteur. J’aime travailler les différentes matières : la paille, le taupé (feutre rappelant la fourrure de la taupe, NDLR), les différents tissus... ».

En 2017, elle lance sa marque Marthe Dumas Paris, qui se décline selon trois grands axes : les chapeaux du quotidien, pour les événements (mariages, cérémonies) et les collaborations pour des spectacles vivants, films et séries et haute mode.

Elle a par exemple créé les chapeaux portés dans la série Paris police 1900 diffusée sur Canal + ou La Révolution sur Netflix.

« Je réalise principalement du sur mesure. Je fais également des collections afin d’avoir des modèles à présenter, note la créatrice qui a installé son atelier à Chalautre-la-Grande (Seine-et-Marne) afin de disposer de plus d’espace qu’à Paris. Si les commandes à distance prennent de l’essor, il n’est pas toujours aisé de pratiquer ce métier loin de la capitale de la mode et de la culture ».

À l’avenir, elle envisage de proposer des cours de couture pour enfants et adolescents et de créer un véritable showroom chez elle.

Pour en savoir plus : www.marthe-dumas.com 
ou 06.61.29.44.40.


Présentation vidéo de la marque de chapeaux Marthe Dumas Paris, collection "Phénix" (réalisation : Pierre Sabrou et Olivier Bonzom)

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité