Aller au contenu principal

Méthanisation : l’or vert de l’agriculture

Mardi 12 décembre, Groupama, la FDSEA et l’AS-Centre Loire ont co-organisé une conférence sur le thème de la méthanisation en agriculture, à Vineuil.

Une centaine de participants se sont réunis au centre de formation du SDIS du Loir-et-Cher à Vineuil pour assister à une conférence sur le thème « La méthanisation : enjeu environnemental et opportunité pour l’agriculture ».

Organisée par Groupama, la FDSEA de Loir-et-Cher et l’AS-Centre Loire, cette réunion a accueilli cinq intervenants pour parler au mieux de ce sujet qui prend de l’ampleur depuis quelque année sur le territoire français.

Florent Leprêtre, président de la FDSEA de Loir-et-Cher a ouvert cette séance par ces mots : « C’est bien de regarder ce qui se passe proche de chez nous. L’agriculture française doit retrousser ses manches pour rattraper le retard qu’elle a au niveau de la méthanisation... Cette énergie dite « verte » représente un vrai enjeu économique. On ne doit pas laisser les territoires ruraux se vider de cette opportunité qui est encore dans les mains des agriculteurs ! ».

Mathieu Lalanne, expert du bureau APESA (centre technologique en environnement et maîtrise des risques), a pris la suite pour tracer les grandes lignes de ce qu’est la méthanisation tout en rappelant les enjeux liés.

« L’agriculture est le principal pourvoyeur de biomasse. Les études de gisement font apparaître que 90 % du potentiel national est issu de ce secteur d’activité. Compte tenu de la démographie et des revenus agricoles, la méthanisation est une belle opportunité pour favoriser la mise en place d’un nouveau modèle agricole à même de satisfaire les besoins sociétaux alimentaires et énergétiques ».

Antoine de Lombardon, avocat au Barreau de Paris, est intervenu sur l’aspect juridique en détaillant les faveurs faites par le législateur sur des projets de méthaniseur : exonération de TFPB et de CFE en droit fiscal, possibilité de mise sur le marché des digestats en droit des déchets et le régime de l’autorisation unique en droit des installations classées.

Il a également insisté sur les risques, comme le contrôle de l’administration, la responsabilité civile ou pénale en cas de dommages et les outils de maîtrise des risques : « Il y a un contrôle assez strict de l’administration car c’est un système qui à un impact sur l’environnement proche. Il faut veiller à ce qu’elle soit un partenaire, qu’elle vous accompagne et non uniquement un organe de contrôle ».

Après avoir examiné les aspects techniques, juridiques et préventifs, Pascal Bioulac, dernier intervenant, a raconté sa propre expérience avec un projet de méthaniseur en cours sur sa commune de Lamotte-Beuvron, prévu pour fin 2019.

C’est avec beaucoup de conviction qu’il s’est adressé aux agriculteurs présents : « La méthanisation est l’or vert du monde rural. Elle n’est malheureusement à ce jour pas assez exploitée. C’est un vrai projet de territoire, un outil supplémentaire aux milieux agricoles et ruraux qui doit ramener de la valeur ajoutée, un revenu complémentaire. »

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité