Aller au contenu principal

MFR du Gâtinais : un demi-siècle d’existence

La MFR du Gâtinais, à Souppes-sur-Loing, a fêté ses cinquante ans le samedi 25 juin.

Souppes-sur-Loing, samedi 25 juin. La visite officielle de la MFR du Gâtinais, et les discours qui ont suivi ont été entrecoupés de numéros de clown et d’acrobates réalisés par des élèves de l’école du cirque de Lille.
Souppes-sur-Loing, samedi 25 juin. La visite officielle de la MFR du Gâtinais, et les discours qui ont suivi ont été entrecoupés de numéros de clown et d’acrobates réalisés par des élèves de l’école du cirque de Lille.

Début juin, la commune de Souppes-sur-Loing subissait de terribles inondations suite à la crue du Loing. La MFR du Gâtinais, en tant qu’acteur de son territoire, a accueilli de nombreux sinistrés.

Quelques semaines plus tard, le samedi 25 juin, c’est un moment plus festif qui s’y est déroulé : l’établissement scolaire célébrait ses cinquante ans d’existence en présence d’anciens élèves et d’élus.

La députée-maire, Valérie Lacroute, et la présidente du conseil d’administration de la MFR, Elizabeth Groeneweg, ont dévoilé une plaque anniversaire avant de découvrir différentes expositions mettant en exergue le travail des élèves.

« Ici, nous favorisons le travail transversal. Un thème sert souvent de support à toutes les matières. C’est le principe de base de la MFR », a expliqué le directeur Yves Guichard.

Cette journée festive a aussi été l’occasion de lancer un appel aux financeurs. La MFR de Souppes-sur-Loing a ouvert ses portes en 1966 dans des locaux de la chambre d’Agriculture suite à la création d’une association, deux ans auparavant, par des agriculteurs du sud Seine-et-Marne et du Loiret.

Au cours des années 2000, les formations ont évolué pour s’orienter vers le secteur des services.

Aujourd’hui, l’ouverture de deux nouvelles formations dans les domaines de l’animation en gérontologie et la conduite et gestion d’une exploitation agricole sont en projet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité