Aller au contenu principal

Récolte
Moisson 2021 : malgré les inquiétudes, une année plutôt correcte en moyenne

La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par une météo avec de fortes amplitudes.

D’un point de vue global, la moisson 2021 est correcte en termes de quantité même si des soucis de qualité restent à déplorer, selon la chambre d'Agriculture.
© A.B. - Horizons / Archives

En se basant sur son réseau d'agriculteurs et les résultats de ses essais, la chambre d'Agriculture du Loiret a procédé à un bilan complet de la récolte pour chaque culture. D’un point de vue global, la moisson 2021 est correcte en termes de quantité même si des soucis de qualité restent à déplorer.

Blé tendre

La récolte de blé tendre est plutôt correcte mais avec un rendement moyen. « Cette récolte est un peu décevante par rapport à l’état de la plaine au mois de juin, souligne Xavier Girard, agronome à la Chambre. Nous avons eu un problème de remplissage des grains en fin de récolte à cause des conditions climatiques et notamment l’absence de rayonnement fin juin et début juillet ». Les Poids de mille grains (PMG) sont donc très faibles : 20 à 30 % inférieurs à la normale. L'humidité durant les moissons a provoqué des chutes de Poids spécifique (PS) mais les taux de protéines sont bons.

Orge d’hiver

Bonne nouvelle pour les orges d’hiver : la récolte 2021 est une bonne récolte en termes de rendement et de qualité puisqu’elles n’ont pas subi les conditions climatiques de la moisson.

Blé dur

Le constat est plus hétérogène pour les blés durs. Les rendements sont moyens et la qualité très décevante. Cette déception est compensée par la hausse des prix.

Orge de printemps

L'agronome estime que les résultats sont plus hétérogènes en ce qui concerne les orges de printemps. Le gel d’avril a causé des dégâts dans certaines parcelles induisant des rendements décevants. D'autre part les calibrages observés sont souvent faibles.

Colza

Le colza est la bonne surprise de cette récolte. Les rendements sont bons grâce au remplissage du mois de juin. Les PMG sont élevés. Notons néanmoins que certaines parcelles avaient été retournées.

Fourrages

Après quelques années difficiles, 2021 sonne enfin la fin des tensions dans les fourrages. « Les agriculteurs ont fait une bonne récolte de fourrage. Il n’y aura pas de tension sur l’alimentation des élevages », conclut Xavier Girard.

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité