Aller au contenu principal

Tourisme
Moustiers-Sainte-Marie, terre de faïence

Célèbre pour sa faïence, Moustiers-Sainte-Marie offre un décor de carte postale qui en fait l’un des plus beaux villages de France.

Accroché à une falaise et traversé par le Maïre et le Riou, Moustiers-Sainte-Marie (Alpes-de-Haute-Provence) est situé en hauteur du lac de Sainte-Croix, en aval des gorges du Verdon. Blottie contre des rochers, la commune est classée parmi les plus beaux villages de France. Église, remparts, chapelles, aqueduc, fontaines… en alliant eau et pierre, l’ensemble constitue un décor de carte postale. À l’origine, le village a été créé par des moines. Ces derniers, venus des îles de Lérins pour s’abriter dans des cavités creusées dans le tuf, ont fondé un monastère.

Partant du village, des chemins qui s’achèvent par 262 marches conduisent à la chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir, d’où la vue s’étend sur les toitures du village et jusqu’au lac de Sainte-Croix. En levant les yeux, une étoile dorée accrochée à une chaîne, tendue entre deux montagnes à plusieurs dizaines de mètres, attire le regard. La chaîne actuelle, longue de 135 mètres, pèse environ 150 kg et l'étoile à cinq branches a un diamètre de 115 cm.

Mais c’est la faïence qui a fait la renommée de ­Moustiers-Sainte-Marie. Si on retrouve des traces de poteries dès le Moyen Âge, puis de terres vernissées, la faïence s'y développe à compter du XVIIe siècle grâce à un religieux installé dans le monastère. Elle est alors reconnue dans le monde entier. Les manufactures profitent de l’élan donné à cet artisanat par le Roi-Soleil. Toutefois, au cours du siècle suivant, l’essor de la porcelaine de Limoges provoquera le déclin de la faïence. Le dernier atelier ferme en 1874 et il faudra attendre cinquante ans pour voir renaître une faïencerie de ses cendres. Les objets sont alors décorés « façon Moustiers », très souvent d’un oiseau qui devint le symbole de la faïence de ­Moustiers. Aujourd’hui, il existe huit ateliers de faïence à ­Moustiers-Sainte-Marie. Les couleurs sont plus vives et variées. L’histoire et les pièces maîtresses de la faïence de Moustiers sont présentées au sein d’un musée qui lui est dédié.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité