Aller au contenu principal

Murmures nocturnes au château

À la tombée de la nuit, les visiteurs déambulent dans le château royal de Blois (Loir-et-Cher) à la lueur de leur lampe torche.

Munis d’une lampe torche, les visiteurs du château royal de Blois (Loir-et-Cher) avancent dans l’obscurité… « Allez-y, venez, n’ayez pas peur... », invite la guide, Séverine à l’entrée des lieux.

Les premiers pas sont hésitants mais une fois dans la salle des Maçons, le groupe laisse ses lumières glisser sur chacun des murs. Au fil de la visite, du bout de ces lampes, on découvre des curiosités et des lieux insolites, on s’arrête sur les détails des tableaux, sculptures et autres faïences qui nous échapperaient peut-être lors d’une visite de jour.

Le château royal de Blois nous apparaît autrement.

De pièce en pièce, on s’immerge dans l’histoire de ce monument aux différentes périodes, du Moyen-Âge à l’époque classique. Dans la salle du roi, on est accueilli par une musique type Renaissance et, par là, dans la chambre de la reine, Catherine de Médicis elle-même — décédée à Blois — parle de ses petits-enfants.

À l’extérieur, un à un, les visiteurs entrent dans un endroit bien plus sombre encore, sur les hauteurs du château…

Ici, les lampes doivent rester éteintes : on se situe dans la tour Château-Renault datant du XIIIe siècle, là où a été enfermé le cardinal de Lorraine avant son exécution. Le temps suspend son vol. Puis, lumière rallumée, le retour dans le château est plus serein.

Cette visite guidée nocturne surprenante dévoile nombre d’anecdotes : les femmes n’hésitaient pas à s’épiler le front pour l’avoir bien dégagé, la volta s’apprenait dans la galerie du roi, le musée lapidaire expose les gargouilles des époques Louis XII et François Ier… Une visite à découvrir jusqu’au 4 mars.

Mais un conseil : surtout, n’oubliez pas votre lampe, il serait dommage de vous perdre dans les couloirs du château et d’y rester enfermé... pour le reste de la nuit !

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Les nouveaux tracteurs Massey-Ferguson série 8S sont arrivés
Les nouveaux tracteurs Massey-Ferguson de la série 8S sont arrivés dans les différentes bases des établissements Allezy.
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité