Aller au contenu principal

Nathalie, artisan créateur de parapluies

Nathalie Fraudeau invite à découvrir les secrets de la fabrication artisanale de parapluies et ombrelles dans son atelier La Maison des parapluies à Blois.

Voilà maintenant deux ans que Nathalie Fraudeau fabrique des modèles uniques de parapluies et ombrelles au sein de son atelier, La Maison des parapluies, situé dans le quartier des artisans à Blois (Loir-et-Cher). « Nous venons de fêter la création de notre 2 000e parapluie depuis le début de l’aventure ! », se réjouit la gérante.

Après avoir vécu seize ans dans la région de Blois, une mutation professionnelle de son mari Pascal a fait découvrir au couple la Normandie. Le hasard les a conduits dans le village de Creully, où l’une des dernières fabriques de parapluies français était implantée.

Couturière de formation, Nathalie a appris le métier de parasolier pendant neuf années.

Un savoir-faire particulier qui a failli disparaître en France, mais perdure grâce à la persévérance de quelques fabricants-artisans... « Nous sommes seulement trois ou quatre artisans parmi la petite dizaine de fabricants français ». Tous les secrets de fabrication bien en main, elle a décidé de revenir, en 2016, à Blois pour fabriquer à son tour des parapluies et des ombrelles made in Loir-et-Cher.

« Nos tissus, poignées et armatures sont choisis avec le plus grand soin, afin de proposer des parapluies et ombrelles de grande qualité. Car la qualité est une priorité. J’ai fait le choix de l’artisanat car j’aime maîtriser toutes les étapes de la fabrication. Ainsi tous les produits sont garantis et réparables car ils sont faits pour durer très longtemps. »

De la découpe des tissus au montage final, en passant par l’assemblage des pointes, la pose des aiguillettes et le collage de la poignée, chaque pièce est réalisée à l’atelier de façon artisanale.

Il faut compter une à quatre heures de travail minutieux par parapluie. « Par soucis d’élégance et de résistance, chacune des treize étapes nécessite une grande précision et aucun défaut n’est toléré. Le travail des textiles, les techniques spécifiques de coupe, de déformation de la matière permettent de créer des objets d’une incroyable complexité. »

C’est sur place, devant les clients, que Nathalie fabrique avec ses doigts de fée de magnifiques créations qui évoluent au gré des envies, tendances et saisons.

« Créé en fonction de mes inspirations, j’essaie d’apporter ma touche personnelle qui donne au parapluie un côté unique, qui fera tourner les regards dans la rue. Ce qui je l’espère égayera un peu les journées pluvieuses ».

À ce jour, près de 300 modèles différents sont proposés. Nathalie fait du parapluie un véritable accessoire de mode, personnalisable à souhait.

En passant par là, n’hésitez pas à pousser la porte de l’atelier-boutique, où elle vous accueillera avec plaisir pour partager sa passion des parapluies.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité