Aller au contenu principal

Nirintsoa trace sa route dans la musique

Nirintsoa Rajoharison, Blaisois de 23 ans, a participé à l’émission de télé-crochet, Nouvelle Star, qui lui a permis de se faire connaître et de débuter une carrière dans la musique.

D’origine malgache, Nirintsoa Rajoharison, 23 ans, a baigné depuis tout petit dans la musique.

Il a vécu à Madagascar jusqu’à ses dix ans. Arrivé en France en 2000, il a d’abord habité à Orléans, puis à Blois.

« On dit que la musique est dans notre culture, mais il faut quand même être un brin artiste. Mes grands-parents jouaient de la musique : mon grand-père maternel était instituteur et compositeur, mon grand-père paternel était écrivain. Et dans la famille tout le monde chante, les fêtes se terminent toujours en grande chorale », raconte le jeune homme.

En parallèle de ses études en sociologie-anthropologie, il a toujours fait des concerts et des concours de chant.

C’est sa grande sœur, Ikala Henintsoa, qui lui a transmis l’amour de la scène.

Pour s’accompagner, cet autodidacte joue de la guitare et du piano. En 2016, il a participé à l’émission de télé-crochet Nouvelle Star, diffusée sur D8.

Sélectionné parmi plus de 10 000 candidats, il s’est distingué et a été éliminé aux portes de demi-finale.

Mais l’émission lui a permis de se faire connaître et Nirintsoa poursuit sa route dans le monde de la musique. Il a lancé une collecte sur une plateforme de crowdfunding pour financer son premier EP (format entre le single et l’album) et a obtenu 4 800 € sur les 4 200 € recherchés.

« La création instrumentale des morceaux est terminée et je suis en phase de réécriture des textes », précise-t-il.

En parallèle, le jeune homme donne des concerts un peu partout en France et prépare son avenir avec de nombreux projets.

« J’ai sorti un clip cover d’une reprise de « L’encre de tes yeux » de Francis Cabrel, dans le cadre d’un projet avec un réalisateur, et je vais sortir un ou deux clips par mois sur Internet », ajoute-t-il.

Par ailleurs, il participe à de nombreux concours.

Le 16 décembre, il sera en finale nationale du tremplin « Singing in the car », concours organisé à Paris par un constructeur automobile auquel plus de 4 000 personnes ont participé.

Le vainqueur remportera la production d’un EP et un duo avec la chanteuse Camélia Jordana.

Et le 17 décembre, il sera aussi en finale d’un autre concours (Plus2Talents) avec son groupe familial, le trio N’tsoa, composé de sa nièce Naylinz et de sa sœur Ikala Henintsoa.  A suivre…

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité