Aller au contenu principal

Fertilisation
Nitrates moins : une opération rondement menée

Chaque année, la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir organise l'opération Nitrates moins. Elle est destinée à mesurer les reliquats d'azote dans le sol afin d'adapter la fertilisation.

L'opération Nitrates moins touche à sa fin. Organisée chaque année depuis plus de trente ans par la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir, elle a pour objet de mesurer les reliquats azotés des parcelles en sortie d'hiver, afin d'ajuster la fertilisation des cultures et ainsi limiter les risques de transfert de nitrates vers les eaux souterraines.

L'opération mobilise une quinzaine de conseillers de la Chambre et deux secrétaires, chapeautés par ­Margaux Thirard et Jean-Baptiste Gratecap, ainsi qu'une cohorte de délégués cantonaux et communaux.

Un intérêt certain

La réalisation de ces reliquats est obligatoire sur les communes concernées par la directive Nitrates, soit l'ensemble du territoire. Sur les aires de captage, il est même demandé de réaliser un prélèvement après moisson.

Cependant : « L'intérêt agronomique de ces mesures de reliquats azotés est certain, souligne Margaux Thirard. C'est pertinent pour les exploitants de savoir ce qui se passe sur leurs parcelles en fonction du précédent et du rendement. Notre conseil est de faire la mesure sur des parcelles de blé et là où il y a eu un problème sur la culture précédente pour savoir ce qu'il reste dans le sol ».

La chambre d'Agriculture n'est pas le seul opérateur du territoire sur ces analyses, elle collecte néanmoins chaque année, les échantillons d'environ cinq mille parcelles. Ces prélèvements sont collectés et transmis au laboratoire d'analyses de la Chambre régionale à Orléans.

Les résultats bruts obtenus par le Loiret sont retournés à Chartres où ils sont mis en lien avec la fiche de renseignements que l'agriculteur a fournie.

Celle-ci mentionne un certain nombre d'éléments, de l'historique de la parcelle à la culture à fertiliser en passant par le précédent, son rendement ou la date de récolte.

Des apports au plus juste

Forte de tous ces éléments, de l'expérience recueillie sur ses parcelles d'essais, de modèles climatiques développés par l'Inrae, l'équipe de la Chambre fournit alors à l'agriculteur une préconisation d'apport au plus juste.

En outre, « tous les résultats sont relus par un agronome de la Chambre pour détecter une erreur ou une incohérence, précise Margaux Thirard. Et si un agriculteur trouve un résultat étrange, il peut bien sûr nous contacter ».

Pour ses autres parcelles, soit l'agriculteur procède à une extrapolation, soit il recourt aux moyennes départementales. Celles-ci sont le fruit de la somme des analyses pour chaque type de sol, issues de tous les prestataires et validées par les services de l'État.

Ces données sont disponibles sur le site de la Chambre, celui de la DDT et intégrées aussi dans le logiciel Mes Parcelles.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité