Aller au contenu principal

Élevage
Grippe aviaire : retour au « risque modéré »

Depuis le 10 mai, une partie des départements français est repassée en seuil de « risque modéré » s'agissant de la grippe aviaire.

© Ministère de l’Agriculture

La France recensait, à la date du 6 mai, 1 374 foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage depuis le déclenchement de l’épizootie en novembre dernier. Pour limiter sa propagation, 16 millions de volailles ont été abattues, dont près de onze millions dans le Grand-Ouest (Pays-de-la-Loire, Bretagne).

La situation liée à l’épizootie d’influenza aviaire que connaît la France depuis l’automne 2021 s’améliore. Cette évolution favorable a conduit le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation à adapter le niveau de risque et à le moduler en fonction des zones géographiques par un arrêté publié le 10 mai au Journal officiel.

Le niveau de risque d’influenza aviaire est maintenu « élevé » dans les départements plus particulièrement concernés lors de l’épizootie 2021-2022 par des foyers IAHP en élevage et dans les départements adjacents aux départements où la situation sanitaire est évolutive. Dix-neuf départements sont concernés : Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques, Gers, Landes, Lot-et-Garonne, Lot, Dordogne, Cantal, Corrèze, Haute-Vienne, Vienne, Deux-Sèvres, Vendée, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe, Mayenne, Ille-et-Vilaine, Morbihan.

Le niveau de risque est abaissé à « modéré » sur le reste du territoire métropolitain.

Ce passage en niveau de risque « modéré » implique le maintien de la mise à l’abri des volailles uniquement dans les zones à risque particulier définies par l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus influenza aviaire hautement pathogène. En dehors des zones à risque particulier, les restrictions de déplacements et les interdictions de rassemblement d’oiseaux sont à présent levées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité