Aller au contenu principal

Non ! Les pommes ne sont pas empoisonnées ! Le rapport Greenpeace est bidon.

Les producteurs français font bien mieux que les préconisations de l'ONG !

«C'est un rapport bidon que vient de publier Greenpeace ce matin sur les pommes et les pesticides » dénonce Daniel Sauvaitre, arboriculteur et président de l'ANPP. En analysant les sols et l'eau, il tire des conclusions mensongères quant à la qualité sanitaire des fruits et abuse les consommateurs et les media, sans avoir jamais mis les pieds dans un verger et rencontré les pomiculteurs.

Greenpeace montre son ignorance agronomique en préconisant des solutions alternatives dont la quasi-totalité est déjà mise en place depuis... plus de 20 ans par les producteurs ! Et certaines vont même au-delà des préconisations de Greenpeace...

Par exemple, la confusion sexuelle qui protège du ver de la pomme est une technique appliquée depuis de nombreuses années dans la quasi-totalité des vergers français. Aujourd'hui, les producteurs cherchent à préserver les équilibres naturels sur leur exploitation. Ainsi, les pomiculteurs n'interviennent quasiment plus contre l'araignée rouge, mais introduisent des insectes prédateurs (typhlodromes). Les produits phytosanitaires ne sont utilisés qu'en dernier recours, lorsqu'il n'existe pas de technique alternative.

A contrario, Greenpeace incite à l'emploi de molécules d'origine naturelle dont certaines peuvent pourtant susciter une certaine inquiétude pour la santé des utilisateurs et pour l'environnement.

Concernant la sécurité sanitaire des pommes, les experts sont unanimes : les pommes françaises sont saines, conformes à la règlementation, et de multiples études scientifiques démontrent les innombrables bénéfices sur la santé de la consommation régulière de pommes. Les fruits français sont bons, sains et produits dans le respect de l'environnement.

Par cette action, Greenpeace veut se rappeler au bon souvenir de ses contributeurs, même en nuisant aux producteurs français de pommes, sans aucun argument fondé.

Pour éviter un nouveau rapport biaisé, l'ANPP propose à Greenpeace de venir visiter un verger écoresponsable et d'apprécier sur place, l'engagement des pomiculteurs pour une production toujours plus respectueuse de l'environnement et des consommateurs.

La filière pomme en France :
• 40 000 emplois en milieu rural, 40 000 hectares, 4 000 producteurs
• 1 600 000 T de production, dont 700 000 T exportées dans le monde entier,
• 1er fruit produit et consommé en France (18 kg / an et par ménage)
• Une grande diversité variétale

L'Association Nationale Pommes Poires (ANPP) est l'association française des organisations de producteurs de pommes et poires, reconnue AOP par les pouvoirs publics en août 2009. Elle regroupe environ 195 adhérents représentant 1500 producteurs au travers d'organisations de producteurs, de producteurs indépendants, d'expéditeurs, mais aussi de bureaux centralisateurs et de centres d'expérimentation. Elle valorise le savoir-faire de ses adhérents engagés dans la Charte Qualité des Pomiculteurs de France dont la production est identifiée par le label Vergers Ecoresponsables depuis 2010. Elle représente : 850.000 tonnes de pommes et 30.000 tonnes de poires.

Pour en savoir plus : www.lapomme.org

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité