Aller au contenu principal

« Nous avons fait notre meilleure récolte de printemps »

Apiculteur à Dammarie (Eure-et-Loir), Jean-François Billard fait le point sur la récolte printanière de miel.

«  La récolte de printemps vient de s’achever et nous sommes contents. Les médias annoncent la récolte du siècle mais en France, ce n’est pas vrai partout. Au nord de la Loire c’est bon, mais au sud, non, ni en Bourgogne d’ailleurs. C’est dans le Centre-Ouest, où le printemps a été sec, que la récolte a été la plus abondante.

La végétation a pris quinze jours d’avance cette année. Nous avons débuté la récolte fin avril, contre début mai d’habitude.

L’année 2019 a été très moyenne, cette année nous avons fait notre meilleure récolte de printemps. Cependant, pour les anciens, une bonne récolte de printemps signifie une mauvaise récolte d’été…

Nous avons terminé la récolte le 21 mai et depuis les ruches ne donnent rien, certaines sont en difficulté. Il y a toujours un trou après l’acacia et avant le tilleul durant lequel les colonies peinent. Pour notre part, nous nous refusons de les nourrir, sinon il y a un risque de retrouver du glucose dans le miel….

Mais tout n’est pas rose, une bonne récolte fait baisser le prix des conditionneurs.

D’autre part, nous avons constaté qu’il y a encore des agriculteurs qui traitent les colzas en pleine journée. Ce n’est pas normal, normalement ils savent faire. Nous ne sommes pas contre le fait qu’ils traitent, il faut produire, mais s’il y a une plante à laquelle il faut faire attention, c’est le colza. Ce n’est pas la majorité qui agit comme ça mais ceux-là ruinent le travail de toute une année…  »

Propos recueillis par Hervé Colin

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité