Aller au contenu principal

Interview
Philippe Noyau : « Nous devons accompagner les agriculteurs dans toutes les transitions »

La chambre régionale d'Agriculture du Centre-Val de Loire a célébré les 100 ans du réseau lundi 22 janvier au château de Beaugency (Loiret). À cette occasion, son président, Philippe Noyau, revient sur les missions de l'institution et les temps forts de la soirée.

Philippe Noyau préside la chambre régionale d'Agriculture de Centre-Val de Loire.

Horizons : Les chambres d'Agriculture ont 100 ans cette année. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Philippe Noyau : Les Chambres ont 100 ans, c'est l'occasion de parler de ce qu'elles font, de leur histoire et de leur avenir. Nous, chambres d'Agriculture, avons toujours été dans l'accompagnement des transitions. Nous accompagnons les agriculteurs sur de nombreux enjeux : climatiques, la diminution des produits phytosanitaires, la qualité de l'eau, de l'air… Mais pour l'agriculteur, l'enjeu est aussi de continuer le métier en gagnant sa vie, en limitant ses heures pour préserver sa vie de famille, ne pas être cassé à la retraite.

Pourquoi avoir choisi le château de Beaugency pour célébrer les 100 ans des Chambres ?

Ce château est un lieu symbolique car chargé d'histoire. Le Centre d'art numérique qu'il accueille en son sein lui a donné un nouvel élan. La chambre d'Agriculture est une institution de 100 ans résolument tournée vers l’avenir. Le progrès tel que la génomique, la robotique, le numérique… sont des atouts pour accompagner les agriculteurs au changement.

En quoi les Chambres sont importantes aujourd'hui pour les agriculteurs ?

L'État a confié les chambres d'Agriculture aux agriculteurs. Ces élus représentent toutes les agricultures et tous les modèles agricoles auprès des pouvoirs publics. Nos missions sont d'accompagner les agriculteurs sur deux niveaux : l'information de base et l'accompagnement individualisé par prestation. Parmi nos rôles, notre mission est de renouer le dialogue entre le monde agricole et la société. Nous nous investissons sur des événements tels que l'Open Agrifood, les comices, Ferme expo Tours, le Salon de l'agriculture… Nous accompagnons les initiatives qui vont vers la société, pour recréer du contact entre l'agriculture et les citoyens.

Quelles sont les grandes orientations de la Chambre régionale ?

Le revenu de l'agriculteur est une thématique très importante. En lien avec elle, nous avons deux orientations majeures : le renouvellement des générations en agriculture (70 % des agriculteurs auront la possibilité de cesser leur activité dans les vingt ans) et l'accompagnement au changement climatique. Le défi devant nous est énorme et nécessite une agriculture durable — sur le plan économique, humain, écologique —, nécessaire pour avoir des candidats à l'installation. Sur le climat, nous devons accompagner les agriculteurs dans toutes les transitions. Une transition n'est pas une rupture.

Il faudra réduire l’utilisation des produits de défense des végétaux de synthèse les plus impactants. Pour protéger et valoriser les sols et l’eau, il faudra trouver des solutions durables adaptées à chaque territoire.

Quels sont vos projets en commun avec les chambres de Métiers et de l'Artisanat, et de Commerce et d'Industrie ?

Cette cérémonie a rassemblé les forces vives de la région, avec les acteurs présents, les représentants de l'État et des grandes entreprises. L'objectif de cet événement était aussi de parler aux autres Chambres régionales (de Métiers et de l'Artisanat, et de Commerce et d'Industrie), qui ont été mises à l'honneur. Ces dernières ont montré leur envie de travailler avec nous. Nous nous sommes donné rendez-vous pour une rencontre au premier trimestre. Nous souhaitons que les agriculteurs, les transformateurs, les métiers de bouche se rencontrent et que l'on crée un événement dans l'année. Tout le monde a envie de travailler ensemble et ça me plaît !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité