Aller au contenu principal

Enseignement
Nouvelle direction pour l’EPL de Loir-et-Cher

Lundi 29 août dernier, Christophe Roux, le nouveau directeur de l’EPL de Loir-et-Cher, était présent au lycée horticole de Blois avec sa prédécesseuse Gwenaëlle Lepage pour la traditionnelle passation de service.

Christophe Roux, le nouveau directeur de l'EPL de Loir-et-Cher en compagnie de sa prédécesseur Gwenaëlle Lepage lors de la passation de service le lundi 29 août.
Christophe Roux, le nouveau directeur de l'EPL de Loir-et-Cher, en compagnie de sa prédécesseuse Gwenaëlle Lepage lors de la passation de service lundi 29 août.
© L.B. - Horizons

Christophe Roux, âgé de 57 ans et ancien directeur de l’Eplefpa de l'Eure en Normandie, change de région en prenant la direction de l’EPL de Loir-et-Cher, comprenant les lycées de Vendôme, Blois et Montoire-sur-le-Loir. Il succède ainsi à Gwenaëlle Lepage, qui pour sa part prend la direction du Legta de Carcassonne (Aude). Cet ancien professeur d’histoire-géographie pendant plus de 20 ans a déjà visité et connaît bien le département « pour son riche passé historique ».

De nouveaux projets

Le successeur de Gwenaëlle Lepage sera à la tête des trois lycées agricoles du département qui « comptent en tout 1050 apprenants pour cette nouvelle année, ce qui fait de cet EPL, l’un des plus gros de France », précise-t-il.

Cette année, de nouveaux projets vont voir le jour avec le CAP fleuriste au lycée horticole de Blois ou encore la réforme du Bac Pro « pour changer les méthodes d’évaluations ». L'un des projets prioritaires de cette année sera « la sensibilisation agroécologique concernant les circuits courts », précise Christophe Roux.

Dans tous les cas, le nouveau directeur est déjà très heureux « du très beau recrutement de cette nouvelle année scolaire ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Vendredi 9 février, à Chartres. Bertrand Petit (à d.) a présidé la 78e assemblée générale de la FNSEA 28.

La FNSEA 28 dresse un premier bilan des actions en assemblée générale
La 78e assemblée générale de la FNSEA d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 9 février à Chartres. L'occasion de faire le point…
Blocus de Paris : les agriculteurs font le siège sur l'A10 [VIDÉO]
Initialement installés à Longvilliers pour tenir le blocus de Paris, les agriculteurs ont progressé jusqu'à Janvry où ils ont été…
Les dernières mobilisations ont permis d'obtenir des avancées.
Synthèse des avancées obtenues
140 points et mesures ont été demandés par la FNSEA et JA. Voici un résumé en douze points des avancées obtenues et des mesures à…
Sur l'A1, une centaine de tracteurs des agriculteurs de la FDSEA et des JA Val-d'Oise et Oise « tiennent la position » sur l'aire de Chennevières depuis lundi midi. Une opération escargot s'est tenue mercredi 31 janvier sur les routes secondaires. Ils devaient être rejoints par les agriculteurs du Nord mercredi et jeudi.
Acte 2 : le siège de la capitale
À la suite des « annonces insignifiantes » du Premier ministre et à son « attitude désinvolte » à l’égard des agriculteurs…
Mercredi 24 janvier, de nombreux agriculteurs ont rejoint des supermarchés, dont notamment le Leclerc de Blois, pour échanger avec les consommateurs et mettre des étiquettes sur les produits alimentaires créant une concurrence déloyale.
La mobilisation des agriculteurs s’intensifie en Loir-et-Cher
Les deux syndicats agricoles, FNSEA 41 et Jeunes agriculteurs de Loir-et-Cher, continuent leurs actions sur le territoire…
Publicité