Aller au contenu principal

Observer la huppe fasciée

Fascinant oiseau de nos régions, la huppe fasciée est un oiseau discret, de la famille des upupidés. Migrateur, il est présent en France pour la nidification, de février à septembre.

Oiseau discret, la huppe fasciée (upupa epops) est présente en France de février à septembre.

Si son habitat permanent se situe dans les zones chaudes, entre l’Afrique et certains pays d’Asie, la huppe migre en France et en Europe chaque année. On peut l’observer dans nos régions jusqu’en septembre, puisqu’elle s’y établit pour la reproduction et la nidification.

Discrète, elle est reconnaissable grâce à son allure particulière : son bec recourbé est long de 5 à 6 cm, son plumage est orangé, barré de noir et de blanc sur les ailes et la queue.

Surtout, elle possède une huppe qu’elle peut dresser comme un éventail sur sa tête, elle aussi orange et bordée de noir et de blanc, qui lui confère une allure très singulière. La huppe est un petit oiseau, qui mesure entre 26 et 32 cm de long pour un poids de 60 à 80 grammes - plus petite qu’une caille pour donner un ordre de grandeur. Elle niche principalement dans les bocages, les arbres, mais également les vergers, les parcs et les jardins.

Grâce à son bec, elle se nourrit essentiellement d’insectes, de larves de coléoptères, de papillon ou encore d’araignées ou de limaces. 

Pour l’observer, il faut être patient et savoir se faire discret. La huppe ne se laisse pas approcher facilement. La photographier est un exercice difficile mais passionnant. Il est plus facile de l’écouter, car son cri sourd s’entend de très loin. Peut-être aurez-vous la chance de l’admirer cet été. 

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité