Aller au contenu principal

Portrait
Éric Feillu ou la lumière de l'étain

Installé à Lèves (Eure-et-Loir), Éric Feillu fabrique dans son atelier des bijoux et autres objets en étain qu'il commercialise en vente directe ou sur son site Internet*.

Éric Feillu a commencé sa carrière professionnelle comme ouvrier fondeur au sein de la société des Étains du manoir, installée près de Senonches en Eure-et-Loir. Comme la plupart d'entre elles à cette époque, la fonderie a fermé ses portes au mitan des années 90.

Faire autre chose

Le fondeur décide alors de se mettre à son compte, s'aménage un atelier chez lui et lance son entreprise Création étain : « J'ai commencé par refaire la même chose que dans mon ancienne entreprise : des bougeoirs, des vases ou des pots. Mais ça ne se vendait plus beaucoup… Il fallait que je trouve autre chose », constate-t-il.

Éric Feillu bifurque alors vers la création, l'artisanat d'art, et se lance dans la fabrication de bijoux et autres objets comme des figurines d'animaux, des tire-bouchons, des lampes… Et quand il parle de l'étain, son regard s'allume : « C'est un métal très agréable à travailler, il est tendre, il brille ».

L'artisan emploie deux techniques différentes pour ses créations. D'une part la fonderie proprement dite qui nécessite la fabrication d'un moule en plâtre ou en plasticine, dans lequel est coulé l'étain brut qui a été amené en fusion dans un four.

Mais pour la plupart de ses bijoux, Éric Feillu utilise les techniques ancestrales de la dinanderie. C'est-à-dire qu'il utilise des feuilles d'étain qu'il découpe et martèle ensuite pour leur donner leur forme ou un aspect de surface particulier.

Si les plus grosses pièces peuvent être fabriquées en plusieurs parties qu'il faut assembler par soudure, quel que soit le mode de fabrication, les étapes suivantes sont les mêmes. Tous les objets sont ébarbés si besoin, subissent un abrasage puis un polissage. C'est ce qui révèle toute la brillance du métal.

Si autrefois l'étain comportait une proportion de plomb, lui donnant un aspect mat, il a été interdit en raison des risques de saturnisme et remplacé par de l'antimoine (5 %) qui lui confère de la dureté. Mais si ses clients souhaitent un objet mat, l'artisan applique une patine spéciale.

Besoin de contact

Et ses clients, Éric Feillu aime aller à leur rencontre. Il le fait dans le cadre de marchés, de salons de l'artisanat ou au sein de boutiques éphémères comme à Chartres durant la période de Noël. « C'est la vente directe qui marche le mieux, les clients peuvent toucher, essayer. J'écoute beaucoup les gens, s'ils souhaitent quelque chose en particulier, j'essaie de le faire. On est isolé les trois quarts du temps lorsque l'on fabrique… Alors quand on sort de l'atelier, on a besoin de contacts ».

*creation-etain.fr


Biographie

  • 18 janvier 1971 : naissance à Chartres (Eure-et-Loir).
  • 1985-1986 : apprentissage du métier au lycée Jehan-de-Beauce (Chartres).
  • 1996 : il lance son entreprise Création étain.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité