Aller au contenu principal

Pac : les producteurs de grandes cultures s’opposent à toute nouvelle ponction

Les présidents des syndicats de producteurs de grandes cultures attendent de l’Etat «qu’il assume financièrement ses engagements» sur la Pac, d'après un communiqué commun le 26 juillet, au lendemain d’une rencontre avec Stéphane Travert.

L’AGPB (blé), l’AGPM (maïs), la CGB (betterave), la Fop (oléoprotéagineux) réclament «un maintien du taux de paiement redistributif à 10 % et la non augmentation du taux de transfert du 1er pilier vers le second». Leur crainte est de voir l’État «prélever lourdement les agriculteurs pour remplir ses engagements à l’égard des zones défavorisées notamment». Une décision qui interviendrait d’ici le 1er août, lors de la notification à Bruxelles des choix nationaux sur la mise en œuvre de la Pac. Les quatre syndicats ont par ailleurs soulevé auprès de Stéphane Travers les problématiques de compétitivité, distorsions de concurrence, gestion des risques, moyens de productions (eau, phytos, sélection variétale, numérique…), innovation et recherche, d’après le communiqué. Ils attendent aussi «que les engagements en faveur des biocarburants de première génération (7 %) soient à tout le moins maintenus complémentairement au développement de la seconde génération qui prendra du temps».

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité