Aller au contenu principal

Portrait
Mathis Poulin, passion musique

Mathis Poulin est auteur-compositeur-interprète et guitariste. Originaire de Loir-et-Cher, il voue sa vie à la musique depuis son plus jeune âge. Jour après jour, il transforme son rêve d’enfant en réalité.

C'est dans son studio, son antre, que son imagination et sa créativité s’expriment le mieux. C'est ici que Mathis Poulin prend le temps de faire un point sur sa jeune carrière. Une jeune vie dédiée entièrement à la musique depuis ses 10 ans. Il remercie d'ailleurs avec humour ses parents de l’avoir « supporté » lorsqu'il essayait de jouer des morceaux à la guitare. Cet autodidacte a bien évolué et aujourd’hui, à 23 ans, il espère d'ici l'année prochaine pouvoir enfin vivre de sa passion pour la musique.

Première partie de Hoshi et Clara Luciani

Sa carrière a déjà bien démarré avec un premier EP (disque de quelques morceaux) en 2017 alors qu’il n’avait que 16 ans, puis l'album Allons de l'avant en 2022, suivi un an après de son single phare Tu me manques. Alors qu’il a déjà fait les premières parties de Clara Luciani ou encore Hoshi, le chanteur loir-et-chérien en redemande et aime être sur scène devant le public. « Je suis de nature très timide. La scène me permet de me libérer et de m’exprimer tel que je suis. Elle me procure une immense sensation de plaisir, c’est un partage avec le public », explique-t-il.

Le partage, c’est aussi la raison qui le motive à écrire ses propres textes. Souvent la nuit, par « besoin », le jeune compositeur prend le temps de se créer un moment suspendu grâce à l’écriture. « À travers mes textes, je partage mes émotions et mes ressentis. C’est un peu une sorte de catharsis pour moi. Si les gens peuvent se reconnaître un peu dans mes textes, alors pour moi, c'est mission accomplie », assure Mathis Poulin.

Ses inspirations sont diverses allant de la chanson française à la pop. « J’écoute beaucoup de styles différents. Mais certains artistes comme Brassens ne m’ont jamais vraiment quitté. Parmi les artistes actuels, j’écoute beaucoup Ben Mazué ou encore Vianney », précise-t-il. D’ailleurs, pour son prochain EP qui sortira courant de l’année 2024, Mathis Poulin s’épanouira plutôt dans un style aux intonations pop, à l’image de son tube Tu me manques. Bien évidemment, la musique demande du temps et beaucoup de passion, c’est pour cela qu’entre son premier EP en 2017 et son dernier album se sont écoulées cinq années durant lesquelles l’artiste a travaillé d’arrache-pied avec son équipe. « La musique est un vrai travail d’équipe. J'ai la chance de pouvoir compter sur le soutien de mes proches qui me soutiennent au quotidien dans ma passion », affirme le jeune chanteur. Grâce à son abnégation et la force de sa passion, Mathis Poulin va vivre une année 2024 « charnière avec de nombreux projets à venir ».

En attendant son prochain EP, Mathis Poulin l’assure : « Qu’importe si je fais une grande carrière ou non, l’important pour moi est de vivre de ma passion et de rendre les gens joyeux grâce à mes textes et musiques ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité