Aller au contenu principal

Élevage
Peste porcine africaine (PPA) : un plan de sensibilisation et de prévention

Le ministère de l'Agriculture a lancé un plan de sensibilisation et de prévention contre la Peste porcine africaine.

Après la première campagne de sensibilisation « Peste porcine africaine : agir pour prévenir », le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a lancé récemment, en plus, un plan de sensibilisation et de prévention contre la Peste porcine africaine (PPA).

Le lancement de ce plan est motivé par les dernières évolutions sur la situation épidémiologique en Europe, à savoir l’apparition des cas récents de la PPA dans le nord de l’Italie et l’ouest de l’Allemagne mais également à proximité des Antilles avec des cas dans les Caraïbes (Haïti et République dominicaine).

Ce plan consiste à inciter au respect des mesures citées ci-dessus par tous les acteurs concernés directement ou indirectement à la propagation de la PPA :

  • pour les éleveurs et les transporteurs, respecter les règles de prévention et les mesures sanitaires de biosécurité (nettoyage et désinfection des véhicules et du matériel utilisé, respect strict des dispositifs destinés à éviter les contacts entre animaux d’élevage et sangliers sauvages), être vigilant et signaler et déclarer toute suspicion de PPA ;
  • pour les voyageurs et les travailleurs saisonniers, jeter les restes d’aliments à base de porc dans des poubelles prévues à cet effet et fermées car le virus peut se transmettre aux sangliers et aux porcs domestiques par la viande ou des produits à base de viandes contaminées ;
  • pour les chasseurs et les usagers de la nature, être vigilants et signaler la découverte de sangliers morts aux services déconcentrés de l’État (Directions départementales en charge de la protection des populations), aux Fédérations départementales des chasseurs ou à l’Office français de la biodiversité (OFB).

 

+ d'infos

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité