Aller au contenu principal

Phénofield s’ouvre en grand pour la science

Arvalis a ouvert au public son site expérimental « Phénofield » d’Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher) le 10 octobre, dans le cadre de la Fête de la science.

Le 10 octobre, à Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher). La recherche phénotypale à haut débit intéresse le grand public qui s’est déplacé en nombre aux portes ouvertes d’Arvalis.
Le 10 octobre, à Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher). La recherche phénotypale à haut débit intéresse le grand public qui s’est déplacé en nombre aux portes ouvertes d’Arvalis.

« Nous sommes agréablement surpris par le nombre de personnes qui se sont déplacées. C’est la première fois que nous faisons des portes ouvertes ici et cela fonctionne, les gens se montrent intéressés », constate Catherine Damas, d’Arvalis-l’Institut du végétal, qui ouvrait au grand public son site expérimental « Phénofield » à Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher), le 10 octobre, dans le cadre de la Fête de la science.

De fait, en dépit d’une météo frisquette, près d’une centaine de personnes avait fait le déplacement dans la matinée...

Concrètement, cette plate-forme expérimentale en pleine Beauce teste le stress hydrique des espèces en grandes cultures de façon originale.

Le site, unique en Europe, se consacre au phénotypage de variétés en grandes cultures et repose sur une batterie de capteurs montés sur des portiques qui coulissent au-dessus des parcelles.

Le climat est contrôlé grâce à des serres. Et tout est automatique... Sauf l’intérêt porté par le public et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité