Aller au contenu principal

Magazine
Plongée dans la Belle Époque

La station balnéaire de Cabourg (Calvados) accueille depuis 2021 un musée dédié à la Belle Époque. L’occasion de redécouvrir une période mal connue.

Inaugurée en 2021, la Villa du Temps retrouvé, à Cabourg (Calvados), ouvre le visiteur à la vie des Parisiens en villégiature entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Après une exposition consacrée l’an passé aux romans Fantômas, c’est Gustave Eiffel, symbole des prouesses industrielles de cette époque, qui est mis en lumière.

Tout est fait pour se sentir comme dans l’ancien temps. Le musée est aménagé dans une villa construite dans les premières années de la station balnéaire, vers 1860. La première salle d’exposition montre des costumes centenaires, notamment des ancêtres de maillots de bain. À l'époque, il n'était pas question de bronzer sur la plage, on se baignait habillé. Les femmes ne marchaient d'ailleurs pas sur le sable, une roulotte les accompagnait jusque dans la mer, afin de ne pas se montrer dans cette tenue, loin des codes vestimentaires en vigueur.

Le visiteur est plongé dans un univers aux antipodes de notre ère, comme en témoignent les films projetés sur les murs. Une déambulation dans des pièces réaménagées avec des tableaux et du mobilier d’antan s’ensuit, témoignage de la vie de touristes pas comme les autres. Cette exposition varie annuellement, au gré des prêts de prestigieux musées, comme ceux ­d’Orsay et Rodin, à Paris.

À l’étage, la station rend hommage à son plus illustre représentant, Marcel Proust, qui a séjourné au Grand-Hôtel plusieurs étés, immortalisant la station sous le nom de Balbec dans À la recherche du temps perdu. Ses lettres ­personnelles sont exposées à côté de brouillons raturés de son œuvre. L’auteur symbolise une période pleine de nonchalance et de liberté, dans une histoire empreinte de mélancolie.

Autour du musée, la ville offre une balade à ciel ouvert, permettant aux badauds de contempler des villas aux styles éclectiques, construites jusqu'au début des années 1900 par de riches Parisiens, dont l'auteur de théâtre Adolphe d'Ennery. Un parcours découverte est d'ailleurs proposé par l'office de tourisme, couplé avec celui de la station voisine de Houlgate. Le plan de la ville, en forme ­d’amphithéâtre, témoigne de cette société du spectacle, mise en avant dans le musée. Ce mode de vie, si cher à Marcel Proust, sera définitivement refermé avec la Première Guerre mondiale.


Ouvert de mars à novembre, tous les jours sauf le mardi. 15 avenue du ­Président-Raymond-Poincaré à Cabourg (Calvados).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité