Aller au contenu principal

Plus de 21 000 heures de remplacement en 2017 !

Le service de remplacement du Loiret a tenu son assemblée générale, jeudi 21 juin, chez Sylvain Lafaye à Lorris.

Jean-Marc Lemaire, trésorier et Nicolas Tripot-Fouteau, président du service.

Le service de remplacement a tenu son assemblée générale le jeudi 21 juin chez Sylvain Lafaye à Lorris. Présidée par Nicolas Tripot-Fouteau, assisté de Jean-Marc Lemaire, l’assemblée générale était l’occasion de faire le point sur la situation du service mais aussi de trouver des solutions pour continuer à l’améliorer. « L’année dernière lors de l’assemblée générale, les adhérents s’étaient réunis en groupe pour travailler sur le turn over salarial » se souvient Nicolas Tripot Fouteau, président du service de remplacement. Ce moment de concertation entre adhérents et utilisateurs du service avait permis de relever quelques pistes de travail.
« Suite ces ateliers de travail, nous avons pris en charge la formation de nos salariés en CDD et leur avons offert 360 heures de formation, notamment sur la traite » débute-t-il. « Nous travaillons aussi beaucoup avec Alysé qui nous aide à former nos salariés sur la traite et différents points sur les exploitations » L’idée de créer une fiche type des exploitations avait été évoquée et est en cours d’élaboration au national. Le service de remplacement s’est également engagé à communiquer davantage pour se faire connaître.
« Le service de remplacement est un groupement d’employeurs a vocation de remplacement, géré par des agriculteurs bénévoles » rappelle Sylvia Thomas, Service de remplacement. « Notre métier est de proposer des salariés, agents de remplacement, aux exploitants qui doivent s’absenter sur l’exploitation, (absence subie ou choisie) et toujours de façon momentanée. Les agents de remplacement sont là pour pérenniser l’exploitation en assurant les travaux quotidiens de l’exploitant » poursuit-elle.
Il existe 5 motifs pour faire appel au service de remplacement : la qualité de vie, la santé, les congés maternité/paternité, les réunions et les formations.


Le motif « Santé » en tête des remplacements
Au départ, la qualité de vie était prédominante, cela représentait près de 50 % de l’activité. Mais ces 3 dernières années, le motif de remplacement «santé » prend le dessus. En 2017, le service est intervenu chez 51 exploitants au total (15 dossiers en accident, 12 en épuisement professionnel et une vingtaine en maladie)...

Comment bien préparer son remplacement ?

Visite de l’exploitation polyculture élevage (bovin et volaille) de Sylvain Lafaye à Lorris

À découvrir dans notre édition...

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité