Aller au contenu principal

Portes ouvertes à la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel

À l’occasion de la 5e édition de la journée mondiale du lait, la Laiterie de Saint-Denis-de-L’Hôtel ouvrait ses portes au public jeudi 31 mai

© Sabrina Beaudoin

À l’occasion de la 5e édition française de la journée mondiale du lait, la laiterie de Saint-Denis-de-L’Hôtel (LSDH) a ouvert ses portes au public, jeudi 31 mai. L’objectif était de faire découvrir les coulisses de la laiterie.
Du 26 mai au 9 juin 2018, huit laiteries en France, vont ouvrir leurs portes aux consommateurs. LSDH faisait partie du dispositif en ouvrant ses deux usines celle de Saint-Denis-de-L’Hôtel, le 31 mai et celle de Varennes-sur-Fouzon, le 1er juin.
Jeudi 31 mai, 840 personnes se sont donnés rendez-vous à Saint-Denis-de-L’hôtel. « C’est une belle édition, c’est plus que d’habitude, tous les créneaux de visites étaient pris » assure Mélanie Poteau, chargée de communication à LSDH. Par groupe de 15 personnes et avec un départ toutes les 10 minutes, les visiteurs restaient près d’1 h 15 dans l’usine et pouvaient poser des questions. Ce sont les salariés de l’usine qui faisaient la visite.
Le tourisme industriel bat son plein. De 9 h à 17 h 30, horaire de la dernière visite, les consommateurs ont répondu présents. « On a beaucoup parlé de nous avec le lait « C’est qui le patron », nous sommes investis localement, c’est une entreprise à laquelle les gens sont attachés même s’il n’y travaille pas » souligne la chargée de communication.
Durant la visite, les consommateurs ont pu voir comment un liquide alimentaire était collecté, puis conditionné. « Nous leur avons montré la ligne bouteille, les lignes carton, la R&D, les tanks, la préparation process, l’atelier frais, les stocks, les expéditions. Ils ont eu un aperçu de l’ensemble de la chaîne de production » précise-t-elle.
Pour rappel, la journée mondiale du lait sert à montrer les coulisses de la production de lait, le travail en amont et en aval, la technologie, les hommes et les femmes qui y travaillent, tout le savoir faire français. Pour reconnaître les briques et les bouteilles de lait 100 % Made in France, c’est simple, les consommateurs peuvent se fier au logo « Lait collecté et conditionné en France ». Ce logo leur garantit un lait issu de vaches uniquement élevées en France et conditionné par une laiterie française.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Cinq étudiants de Nermont projettent un voyage d'étude
Cinq élèves du LEAP de Nermont (Eure-et-Loir) projettent un voyage d'étude vers le sud de la France sur le thème de l'adaptation…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
La Région Île-de-France débloque une aide d'urgence sécheresse
La Région Île-de-France vient en aide aux agriculteurs frappés par la sécheresse et la jaunisse de la betterave.
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE…
Publicité