Aller au contenu principal

Interview
« Positif et bienveillant, deux valeurs des AgriTwittos »

Membre du bureau de FranceAgriTwittos, Anne-Marie Nuyttens, exploitante agricole à Jouarre (Seine-et-Marne), présente cette association et les raisons qui l'ont incitée à rejoindre cette communauté d’Agritwittos.

Horizons : Qu’est-ce que l’association FranceAgriTwittos ?

Anne-Marie Nuyttens : FranceAgriTwittos regroupe des actifs du milieu agricole, para-agricole et des producteurs, toutes pratiques culturales confondues. Et c’est ce cocktail de représentants du milieu en sa globalité qui fait sa force. Ils sont tous animés par le désir de parler de l’agriculture sous toutes ses coutures.

C’est une joyeuse et très performante troupe, avec des personnalités assez extraordinaires, d’une génération qui a compris que la communication doit être prise en charge par les acteurs et pas laissée aux seuls intermédiaires.

La société maintenant très éclairée sur les questions de l’alimentation et de l’environnement est parallèlement devenue très exigeante. Elle reçoit des informations fausses, contradictoires, parfois peu amènes envers l’agriculture.

C’est à nous, les 400 adhérents de FranceAgriTwittos, d’expliquer la réalité.

Vous avez rejoint la communauté AgriTwittos en mai 2017 et le bureau en novembre 2018. Quelles sont vos motivations ?

Par curiosité, je voulais comprendre le phénomène Twitter et il fallait donc apprendre… J’ai d’abord suivi une formation invitée par Guillaume Lefort avec les JA le 17 mai 2017. Le soir même j’étais sur le réseau. Découvrir tous ces gens, la plupart jeunes, motivés, enthousiastes, m’a touchée. On ne sait pas quelle importance prennent les messages que l’on envoie. Par définition tout est fugace. Néanmoins un impact certain est accordé aux réseaux sociaux. C’est cela que l’on crée.

Très vite j’ai repéré et été emballée par cette communauté qui n’était alors pas encore association. Au tweet-apéro du Salon de l’agriculture suivant, j’ai adhéré. En novembre 2018, un peu surprise, j’ai été cooptée et élue au bureau en novembre 2018.

L’association a publié un guide pratique pour optimiser sa communication sur les réseaux sociaux. Qu’apporte-t-il aux exploitants agricoles qui souhaitent communiquer ?

Ce guide est un condensé de conseils pour refouler l’inhibition, du « je ne vais pas savoir faire, je ne vais pas savoir dire… » ou pour lever des malentendus. C’est un encouragement à prendre la parole, truffé de clefs, qui valent pour ceux qui se lancent sur Twitter comme sur d’autres réseaux sociaux, ou tout simplement devant un public.

Son objectif : du circuit court dans la communication, « parler à » sans intermédiaire, en étant l’interlocuteur direct... On dit que ce ne sont pas les agriculteurs qui ne seraient pas aimés, mais l’agriculture qui poserait question à nos concitoyens.

Pas étonnant avec toutes ces sottises qui sont lancées par nombre d’anti-tout. Nous en faisons les frais et en souffrons. Je pense que là où nous sommes, en virtuel comme en présentiel, il faut dire et affirmer la réalité du terrain. C’est ce qui « raccommodera » la fracture qui s’est créée entre le conso-citoyen et nous, acteurs du milieu.

C’est un outil, tout comme notre banque d’images mise à disposition des journalistes et des institutionnels pour illustrer leurs papiers de façon plus réaliste et moins stéréotypée.

Facebook, Twitter… De nombreux sites et réseaux sociaux permettent de communiquer sur le monde agricole…

C’est une question personnelle. Il me semble être efficace sur Twitter (@AMNuyttens) d’autant que celui-ci offre une visibilité au-delà du cercle agricole. En revanche, Facebook ne me convient pas. Les très jeunes, eux, préféreront les nouveaux réseaux…

Pourquoi devenir un AgriTwittos ?

Pour les valeurs de la communauté. Un AgriTwittos est forcément positif et bienveillant, deux exigences morales, pour tenter d’atteindre son lecteur. Nous nous devons de ne pas les trahir. Nous ne cherchons pas l’agressivité. Au contraire, on doit débusquer les emportements et les brutalités pour revenir à l’explication par la pédagogie et l’ouverture d’esprit. Une charte lie les adhérents. Elle recommande ces postures.

On rajoute l’enthousiasme, marque de fabrique de la maison, et la convivialité…

Désormais en retrait(e) des organisations professionnelles agricoles dans lesquelles il m’est arrivé d’œuvrer autrefois, il m’est sympathique de côtoyer le soir les amis twittos, dont certains amis de longue date, d’ici et d’ailleurs pour répondre, parler, plaisanter. C'est une autre façon de servir l’agriculture, un milieu assurément exaltant.

Je formule un vœu pour 2021 : compter beaucoup plus de FrAgriTwittos seine-et-marnais et franciliens…

La communauté FranceAgriTwittos est présente sur Twitter, mais aussi Facebook et Instagram.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité