Aller au contenu principal

Interview
Arnaud Bessé : « Pour 2022, vigilance et anticipation »

Le président de la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher dresse un bilan contrasté de l'année écoulée. Pour 2022, il souhaite intensifier l'accompagnement des agriculteurs et les aider à surmonter les enjeux futurs.

Arnaud Bessé, président de la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher.
Arnaud Bessé préside la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher.
© Archives - Horizons

Horizons : En ce début d'année 2022, quel bilan dressez-vous de l'année écoulée pour la chambre d'Agriculture et les filières départementales ?

Arnaud Bessé : Ce fut une année très compliquée. La chambre d'Agriculture est toujours impactée par la cyber-attaque subie en 2020, avec des répercussions financières non négligeables, mais également un fonctionnement de nos services très perturbé. Du point de vue des productions, les aléas climatiques, notamment les épisodes de gel du mois d'avril ont été très impactants pour nos viticulteurs et arboriculteurs. Heureusement, il y a eu une forte mobilisation de la profession, mais nous redoutons que certains exploitants ne réussissent pas à passer le cap. Pour les autres filières, les cours restent bas en bovins viande, même si la production fourragère a permis de compenser une partie des pertes. Le bovin lait a connu un passage à vide au niveau des prix de production et les élevages hors-sol ont été fortement touchés par la hausse des charges alimentaires.

Depuis la mi-décembre, la chambre d'Agriculture organise ses Rendez-vous agricoles territoriaux. Quels sont les objectifs de ces événements ?

Le but de ces rencontres est d'informer et de sensibiliser nos agriculteurs sur les enjeux qu'ils vont devoir affronter. La future Pac et la prise en compte des éco-régimes dans les pratiques est un premier écueil à ne surtout pas négliger, car elle doit s'anticiper dès le prochain assolement. Le maintien économique des élevages allaitants reste une problématique qui touche l'ensemble de la filière viande bovine. Le Varenne de l'eau a insisté sur la mise en œuvre de moyens supplémentaires afin de gérer plus efficacement la ressource. Cependant, la profession va devoir faire face à l'évolution du régime assuranciel et aux attentes sociétales toujours plus présentes en matière de gestion de l'eau. Autre enjeu extrêmement important, le Conseil stratégique en produits phytos. Il sera obligatoire sur l'ensemble des exploitations au 1er janvier 2024. Nous avons fait le choix de communiquer sur cette réglementation dès maintenant. Je souhaite que d'ici à 2024, l'ensemble des fermes de Loir-et-Cher aient intégré ce dispositif dans leurs ateliers. Enfin, la politique agricole du territoire reste un défi qu'il faut relever tous ensemble, car le développement rural a un rôle sociétal et économique essentiel pour des départements comme les nôtres.

Qu'espérez-vous pour cette année 2022 ?

Deux termes me viennent pour qualifier l'état d'esprit que je souhaite pour cette année : vigilance et anticipation.
Vigilance parce qu'il reste beaucoup de défis à relever pour l'agriculture, humains, économiques, techniques, territoriaux et bien sûrs climatiques. Pour nous chambre d'Agriculture, nous devrons continuer d'aider les agriculteurs à prendre les bonnes décisions afin qu'ils soient autonomes sur leur exploitation.
Anticiper, car à l'approche de la nouvelle Pac, les agriculteurs devront faire des choix stratégiques vis-à-vis des éco-régimes. N'oublions pas que ce sont des enjeux qui touchent directement le développement de nos territoires. Enfin, j'ai un vœu pieu, j'aimerais une véritable cohérence dans les actes politiques. Ils sont bien souvent contradictoires et mènent davantage vers une décroissance agricole que vers la souveraineté alimentaire.

Rendez-vous agricoles territoriaux

En décembre dernier, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher organisait ses deux premiers Rendez-vous agricoles territoriaux. Organisées pour les agriculteurs, ces rencontres ont pour objectif d’informer sur les évolutions et les nouveautés du milieu agricole au plus près des territoires. Deux prochains rendez-vous sont d'ores et déjà programmés : pour la communauté de communes du Grand Chambord, à Bracieux mercredi 19 janvier ; et pour la communauté de communes du Romorantinais et Monestois mercredi 26 janvier.
Pass sanitaire et port du masque seront obligatoires. Les inscriptions (obligatoires) sont à prendre sur le site de la chambre d'Agriculture.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Bertrand Petit, président de la FNSEA 28.
« S’engager ensemble en 2022 »
Le président de la FNSEA 28 et le président de la FNSEA CVL présentent leurs vœux pour cette nouvelle année.
Le 9 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau (à d.), et son directeur général, Paul-Yves L'Anthoën, sont revenus sur un exercice 2020-2021 compliqué.
Une campagne 2020-2021 atypique pour le groupe Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal s'est réuni en assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Retour sur un exercice 2020-2021…
Florent Leprêtre, président de la FNSEA CVL.
Les vœux des présidents
Florent Leprêtre, président de la FNSEA Centre-Val de Loire, présente ses vœux en cette nouvelle année 2022. Tout comme Didier…
« 2022 : dans l’espoir du retour au bon sens paysan »
Damien Greffin, président de la FRSEA Île-de-France, Christophe Hillairet, président de la chambre d’Agriculture de région Île-de…
Vincent Michelet, agriculteur dans le Vendômois, est membre du bureau d'Axéréal.
Tour d'actualité d'Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 9 décembre. Vincent Michelet, président de la section Grand-Ouest…
Agriculteur en bout de champ.
Recensement agricole de 2020 : premiers résultats pour l’Île-de-France
Les premiers résultats du recensement 2020 sont publiés. L’Île-de-France compte 4 425 exploitations agricoles dont la SAU moyenne…
Publicité