Aller au contenu principal

Prélèvement de 4,2% sur le soutien direct perçus par les agriculteurs : La marche en arrière du Président Macron

Alors que le Président de la République a fait du revenu des agriculteurs une priorité de son quinquennat, la première annonce faite par son Ministre de l’Agriculture est un prélèvement de 4,2% sur le soutien direct perçus par les agriculteurs.

Certes cette annonce est la conséquence de l’héritage de Stéphane LE FOLL et du précédent gouvernement qui ont laissé une énorme ardoise de 853 millions d’Euros ! Contrairement aux engagements écrits en 2013 par François HOLLANDE, ils ont sciemment fait l’impasse sur le financement en 2019 et 2020 d’une grande partie des mesures de développement rural : agriculture biologique, MAEC, assurances et tout particulièrement l’ICHN.

« Je croyais qu’existait en France le principe de continuité de l’Etat » s’étonne Erice Lainé, président de la CGB.

Ce prélèvement est inacceptable alors même que de nombreux secteurs traversent une crise grave avec des prix de marché qui ne couvrent plus les prix de production et que la moitié des agriculteurs ont eu en 2016 un revenu inférieur à 350 euros/mois.

A l’heure de la fin des quotas pour la filière betterave sucre et où la compétitivité est le maître mot, cette annonce est une très mauvaise nouvelle pour les exploitations betteravières.

C’est un signal extrêmement négatif au moment du lancement des Etat Généraux de l’alimentation où il est question de création et de répartition de la valeur, d’innovation et de compétitivité.

« Nous étions prêt à établir un contrat de confiance avec ce nouveau gouvernement qui avait affiché une ambition forte pour son agriculture » explique Eric Lainé, président de la CGB. « Nous souhaitons inscrire nos exploitations dans un modèle ouvert et compétitif mais cette annonce est une véritable marche en arrière » précise-t-il.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité