Aller au contenu principal

Prélèvement de 4,2% sur le soutien direct perçus par les agriculteurs : La marche en arrière du Président Macron

Alors que le Président de la République a fait du revenu des agriculteurs une priorité de son quinquennat, la première annonce faite par son Ministre de l’Agriculture est un prélèvement de 4,2% sur le soutien direct perçus par les agriculteurs.

Certes cette annonce est la conséquence de l’héritage de Stéphane LE FOLL et du précédent gouvernement qui ont laissé une énorme ardoise de 853 millions d’Euros ! Contrairement aux engagements écrits en 2013 par François HOLLANDE, ils ont sciemment fait l’impasse sur le financement en 2019 et 2020 d’une grande partie des mesures de développement rural : agriculture biologique, MAEC, assurances et tout particulièrement l’ICHN.

« Je croyais qu’existait en France le principe de continuité de l’Etat » s’étonne Erice Lainé, président de la CGB.

Ce prélèvement est inacceptable alors même que de nombreux secteurs traversent une crise grave avec des prix de marché qui ne couvrent plus les prix de production et que la moitié des agriculteurs ont eu en 2016 un revenu inférieur à 350 euros/mois.

A l’heure de la fin des quotas pour la filière betterave sucre et où la compétitivité est le maître mot, cette annonce est une très mauvaise nouvelle pour les exploitations betteravières.

C’est un signal extrêmement négatif au moment du lancement des Etat Généraux de l’alimentation où il est question de création et de répartition de la valeur, d’innovation et de compétitivité.

« Nous étions prêt à établir un contrat de confiance avec ce nouveau gouvernement qui avait affiché une ambition forte pour son agriculture » explique Eric Lainé, président de la CGB. « Nous souhaitons inscrire nos exploitations dans un modèle ouvert et compétitif mais cette annonce est une véritable marche en arrière » précise-t-il.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité