Aller au contenu principal

Chambre d'Agriculture
Premier bureau de l’année de la chambre d’Agriculture

Le premier bureau de l'année de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France s’est tenu le 27 janvier alors que de nombreux sujets s’annoncent pour 2022.

Les élus de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France se sont rassemblés lundi 17 janvier pour le premier bureau de l'année 2022. Cette dernière s’annonce particulièrement rythmée avec la poursuite des travaux sur la réforme de la Pac, notamment sur le Plan stratégique national (PSN) et le paramétrage de toutes les nouvelles mesures à destination des agriculteurs, pour une entrée en vigueur de la prochaine Pac au 1er janvier 2023, et les élections présidentielles.

Tout aussi importants, d’autres sujets qui impactent les agriculteurs reviennent déjà à l’agenda, notamment la problématique des Zones de non-traitement (ZNT) avec une consultation publique des nouveaux textes régissant les ZNT riverains lancée par le ministère jusqu’au 11 janvier sur deux textes : un arrêté qui élargit les ZNT aux « travailleurs présents de façon régulière à proximité de ces traitements » et un décret qui précise les modalités de mise en œuvre de chartes d’engagement. La position du bureau est forte sur le sujet où les contraintes doivent être minimisées pour les agriculteurs et ne pas impacter la production.

La chambre d’Agriculture de région Île-de-France a apporté une réponse en ce sens à cette consultation, en parallèle de l’incitation des agriculteurs à y répondre également. La ministre de l’Écologie, Barbara Pompili, a déclaré que dans le cadre des nouveaux textes réglementaires sur les ZNT, « il y aura des sites Internet où on pourra avoir toutes les informations possibles ». Des discussions techniques et politiques entre les organisations professionnelles agricoles nationales et les ministères ont lieu pour trouver des solutions acceptables pour les agriculteurs sur ce sujet.

Autre sujet d’actualité : le Programme d'actions national sur les nitrates (PAN 7). Dans l’attente du programme national, les discussions régionales sont pour le moment repoussées. Les agriculteurs ont été en première ligne face à la crise, notamment lors des confinements, en approvisionnant les consommateurs. Le service économie-filières a présenté une étude sur les circuits courts, montrant en particulier leur perte de vitesse depuis quelques mois. Ce qui rappelle l’enjeu fort du développement des filières alimentaires.

Les élus ont échangé sur la stratégie d’accompagnement des agriculteurs en difficulté, comme la création d’une cellule Réagir sur le modèle de ce qui est proposé au niveau national. Celle-ci doit permettre de proposer un accompagnement personnalisé aux agriculteurs et améliorer la visibilité de la Chambre auprès de ce public.

Plus festif mais très important dans ces périodes mouvementées, la préparation du Salon international de l’agriculture, qui se tiendra du 26 février au 6 mars, est en cours. Les élus ont réaffirmé l’importance du maintien de cet événement, vitrine de l’agriculture française, et surtout la présence d’un pavillon francilien dédié au savoir-faire, aux produits franciliens et à ceux qui les font. Les partenariats avec Île-de-France Terre de saveurs et les JA permettront de montrer la richesse de l’Île-de-France tant en termes de produits que de par l’importance de l’agriculture dans la région. Les élus consulaires ont également renouvelé leur volonté d’une présence de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France au congrès des maires d’Île-de-France, pour renforcer les liens avec les élus locaux et promouvoir l'accompagnement aux collectivités.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité