Aller au contenu principal

Biodiversité
Préservation des ressources : 200 plants pour des écoliers

Une distribution de plants auprès des scolaires s'est déroulée à Saint-Mard à l’initiative de l’agence Suez du secteur et de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France.

© Adobestock / illustration

L’éducation des plus jeunes est l’un des leviers de la préservation des ressources naturelles. Afin d’y contribuer et de marquer son engagement en faveur du respect de la biodiversité, la communauté d'agglomération Roissy Pays de France a souhaité concrétiser une proposition de Suez, dans le cadre du contrat d’assainissement des eaux usées : la distribution de plants auprès des scolaires, assortie d’une opération de sensibilisation et d’éducation aux bonnes pratiques.

Cette action auprès des scolaires s’inscrit dans la continuité du lancement, début décembre, d’une vaste opération de plantation de 10 000 arbres et arbustes, destinés à valoriser plusieurs bassins de rétention d’eau pluviale du territoire. Roissy Pays de France et l'agence Suez Oise Nord Île-de-France ont cette fois souhaité associer les élèves de l’école de Saint-Mard à cette action. Ce second temps fort a eu lieu les 11, 13 et 14 avril dans sept classes de CE2, CM1 et CM2.

Comprendre pour protéger

Un comédien est intervenu auprès de deux cents enfants afin de les sensibiliser de manière pédagogique et ludique. Il a d’abord détaillé les enjeux de la préservation de la ressource en eau et expliqué les bons gestes à appliquer au quotidien, tandis qu’un focus sur les équipements dédiés au traitement et à la distribution de l’eau a permis aux élèves d’en comprendre le fonctionnement. La question de la protection de la biodiversité était également au programme de la journée. Enfin, les écoliers ont reçu une petite plante en pot, à repiquer dans leur jardin ou au sein de leur école.

« En marge de notre contrat de collecte et de traitement des eaux usées, nous avons souhaité accompagner la collectivité dans la mise en valeur d’actions de sensibilisation auprès des plus jeunes, explique Laurent Isore, directeur de l’agence Suez Oise Nord Île-de-France. Nous comptons sur le fait que le message transmis aux enfants soit ensuite partagé au sein des familles, pour que chacun puisse agir concrètement afin de préserver les ressources et protéger la biodiversité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité