Aller au contenu principal

Projet LNPN : la FDSEA alerte le gouvernement Philippe

La FDSEA Ile-de-France a adressé un courrier aux ministres concernés pour attirer leur attention sur les répercussions du projet de Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN).

Voici plusieurs extraits du courrier adressé par la FDSEA Ile-de-France au gouvernement d’Edouard Philippe :

« Lors de l’inauguration de la nouvelle LGV Paris-Rennes, le 1er juillet, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré qu’il souhaitait donner la priorité aux « transports du quotidien » et « ne pas relancer de grands projets nouveaux, mais s’engager à financer tous les renouvellements d’infrastructures ».

Depuis plusieurs années, la profession agricole francilienne tente en vain d’alerter les responsables politiques sur les conséquences désastreuses du projet LNPN mais reste sans réponse. Et ce malgré les répercussions environnementales, sociales, économiques et financières de ce projet.

Pour le contribuable, en premier lieu. Dans un contexte de restriction budgétaire, l’affichage d’un coût estimé des travaux à hauteur de 7,7 milliards d’euros est difficilement compréhensible pour justifier un gain de temps pour les voyageurs de 10 à 15 minutes sur le trajet Paris-Evreux.

Pour les exploitants agricoles, ensuite. Les répercussions sur le foncier agricole seraient dramatiques, avec une perte moyenne estimée à 10 ha de terres par kilomètre de voie ferrée, alors que les agriculteurs franciliens sont déjà lourdement confrontés à une pression urbaine croissante.

Pour l’environnement, enfin. Outre les nuisances occasionnées pour les riverains des communes rurales concernées, le projet risque de porter une atteinte considérable à la biodiversité et aux paysages.

C’est pourquoi il est primordial que le monde agricole reçoive un véritable soutien de votre part dans le refus, pur et simple, de ce projet qui met à mal toute une partie de son territoire, déjà très fortement sous pression urbaine.

Vous ne devez pas ignorer les dangers qui pèsent sur nos terres et sur la ruralité dans son ensemble ».

R. Caspi-Torrent/FDSEAIF

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité