Aller au contenu principal

Protéger la nidification dans les Cive

En 2023, la campagne de suivi et de protection des busards a permis de protéger la majeure partie des nids présents sur la Zone de protection spéciale Petite Beauce, y compris dans les Cive*.

© DR / illustration

La zone Natura 2000 Petite Beauce est animée par la chambre d’Agriculture, le Comité départemental de la protection de la nature et de l'environnement (CDPNE), la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), en cohésion avec les bénévoles de Loir-et-Cher Nature et l'appui des agents de l’ Office français de la biodiversité (OFB), ainsi que les exploitants agricoles. Une co-­animation est portée par la communauté de communes Beauce-Val de Loire.

Sur les vingt espèces d’oiseaux qui ont permis la désignation de la Zone de protection spéciale (ZPS), trois sont des espèces de busards : busard Saint-Martin, busard cendré et busard des roseaux. Avec le hibou des marais et l’œdicnème criard, ils forment les cinq espèces prioritaires de la zone.

Un défi

2024 sera marquée par un nouveau défi : la nidification dans les Cive*. Les couples de busards ont découvert cette culture à leur retour de migration et y ont installé leurs nids. Cependant, cette notion de « refuge » est à double tranchant. Les busards qui viennent s’installer dans ces cultures intermédiaires sont davantage vulnérables à une destruction précoce de leurs nichées s’ils ne sont pas repérés à temps. La précocité de la récolte des Cive s’avère un véritable défi pour les partenaires de cette campagne qui doivent redoubler de vigilance. 

Grâce à la collaboration des exploitants agricoles, les parcelles sont repérées en amont et une surveillance accrue a été réalisée par les bénévoles. Les enjeux de protection de la biodiversité sont forts. Les agriculteurs peuvent souscrire à des Mesures agro-­environnementales et climatiques (Maec) : création de couverts favorables à la nidification, entretien de prairies humides ou de pelouses calcicoles…

Si vous pensez avoir des habitats naturels ou si vous souhaitez créer de nouvelles surfaces favorables, les inscriptions sont ouvertes. Faites-vous connaître auprès de la chambre d’Agriculture en contactant Coralie Mérillon au 02.55.54.24.72.

Si vous souhaitez œuvrer dans le suivi et la protection des busards au sein de votre territoire, de votre ZPS, signalez-vous auprès du CDPNE en contactant Michael Rolin au 06.49.40.42.90, pour participer et être invité aux prochaines réunions du programme dès ce mois de mars.


*Cultures intermédiaires à vocation énergétique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité