Aller au contenu principal

Valorisation organique
Quand les déchets végétaux retournent à la terre…

Le groupe SEMARDEL invite le monde agricole sur l’Écosite de Vert-le-Grand mardi 3 décembre pour découvrir les particularités du compost certifié, produit par sa filiale Semavert à partir de matières organiques

La plateforme de compostage
La plateforme de compostage
© Loiret agricole et rural

Société d’Economie Mixte spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets, le groupe SEMARDEL collecte annuellement au travers de ses différentes filiales, les déchets de près d’1 million d’habitants et d’1 millier d’entreprises. Parmi ces filiales : Semavert, qui valorise chaque année sur l’Ecosite de Vert-le-Grand, dans l’Essonne, 40 000 tonnes de végétaux, assurant ainsi la production de 15 000 tonnes d’amendement organique végétal ecolabelisé. Aujourd’hui certifié Ecolabel et en passe de l’être d’ici la fin de l’année, sous la norme Ecocert.

Sur la plus grande plateforme de compostage d’Ile de France, Semavert produit ainsi de l’amendement organique végétal répondant aux normes qualitatives et environnementales les plus strictes, utilisable aussi bien en agriculture biologique (il est l’un des rares en France à avoir obtenu l’Eco-label européen), que conventionnelle, en maraîchage, comme en arboriculture. La matière fermentescible d’origine provenant exclusivement de déchets verts (tontes de gazon, tailles de haies et d’arbustes, feuilles mortes…), collectés auprès de déchetteries, de services techniques communaux ou d’entreprises de parcs et jardins.

 

A la découverte du « Compost Vert de l’Essonne »

Après en avoir extrait bois et branches, les déchets collectés sont broyés une première fois puis mis en andains où ils maturent plusieurs semaines. Ces andains étant retournés de 3 à 5 fois par semaine selon la saison, pour une aération naturelle. Une fois le travail de dégradation effectué par les bactéries présentes, le compost est ensuite criblé à 20 ou 25 m/m pour retirer les indésirables pouvant encore s’y trouver, puis tamisé et dimensionné aux besoins des utilisateurs. Avec une finesse finale, qui facilite l’enfouissement et l’assimilation du produit par le sol.

Véritable alternative aux engrais chimiques, le « Compost Vert de l’Essonne » présente plusieurs atouts pour le monde agricole : amélioration du rythme de diffusion des nutriments, réduction notable de l’érosion et aération des sols, augmentation de la diversité de la microfaune, favorisant ainsi la limitation de maladies chez les végétaux… Il contribue également à diminuer l’acidité des sols. D’un point de vue économique, il permet également de réduire le nombre d’épandages et une meilleure vie des sols, compte tenu d’une bonne rétention d’eau en saison chaude, pour une plus grande rapidité de croissance des végétaux. Le dosage préconisé pour les cultures légumières et céréalières étant de 1,2 kg/m2/an, soit 12 tonnes/ha/an. Plusieurs agriculteurs installés en périphérie de l’Ecosite de Vert-le-Grand ont franchi le pas et utilisent désormais régulièrement l’amendement organique végétal ainsi produit.

 

 

 

1

Ecosite de vert-le-Grand / Echarcon

Mardi 3 décembre, le monde agricole est convié sur l’Ecosite pour une découverte de la plateforme et des particularités du compost qui y est produit (voir programme en encadré). L’évènement est gratuit et réservé aux professionnels. Renseignements et inscriptions au 01 64 56 75 02


Rue de Montaubert

91810 VERT-LE-GRAND

Coordonnées GPS :

Latitude Nord : 48° 35’ 40’’

Longitude Est : 2° 22’  50’’

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité