Aller au contenu principal

Quatre machines pour le binage sur poireaux testées

Jeudi 20 juillet, une vingtaine d’agriculteurs du réseau Dephy Ferme Légumes 41 s’est réunie à Saint-Claude-de-Diray (Loir-et-Cher) pour une démonstration de quatre machines de binage en production de poireaux.

Le 20 juillet à Saint-Claude de Diray. Démonstration d’une herse étrille rotative Einbock sur une culture de poireaux lors d’une « après-midi démo » organisée par le groupe Dephy Ferme Légumes 41.

« Plutôt que d’en parler, mieux vaut le voir sur le terrain ! ». Le groupe de producteurs Dephy Ferme Légumes 41, porté par la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a organisé une démonstration de binage sur poireaux à Saint-Claude-de-Diray, sur la parcelle de Jean-Michel Morand, le 20 juillet.

L’objectif de l’après-midi est de comparer sur plusieurs stades de plants plusieurs outils de binage adaptés à la culture du poireau, dont une bineuse multi-fraises, une bineuse équipée de doigts Kress, une houe rotative et une herse étrille rotative de chez Einbock.

« L’enjeu du désherbage mécanique sur poireaux est de travailler au niveau du rang sans abîmer le plant. Si on le blesse, on risque de favoriser l’entrée de maladies, si on le couche, il repoussera tordu, ce qui n’est pas bon pour la commercialisation », a expliqué Lucile Bertillot, animatrice Dephy Ferme Fraises et Poireaux de Sologne.

Parmi les quatre outils en démonstration, la bineuse équipée de doigts Kress est le plus adapté pour un travail au plus proche du rang, sans blesser la culture du poireau.

La houe rotative effectue un travail d’écroutage très efficace, mais attention aux blessures sur la culture. La bineuse multi-fraises permet un très bon nettoyage de l’inter-rang et peut être un outil intéressant pour rattraper une parcelle très enherbée.

Enfin, la herse étrille rotative est efficace pour arracher les adventices, mais blesse trop le poireau.

Sur cette culture, on peut seulement l’envisager en adaptant les éléments sur une bineuse inter-rang.

« Si on a pour objectif de réduire le nombre d’interventions manuelles, l’investissement dans une machine se réfléchit dans un programme complet et en s’adaptant aux sols », a conclu Michaël Graciano, conseiller agro-équipement à la chambre.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité